×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Analyse/ESJC: Bientôt un mastère arabophone

Par L'Economiste | Edition N°:4145 Le 04/11/2013 | Partager
La filière accréditée «Journalisme et communication» attire différents profils
Les inscriptions ouvertes jusqu’à la mi-novembre

Le président du groupe Eco-Médias, Abdelmounaïm Dilami, remettant les diplômes de la 2e promotion de l’école, lors de la prestigieuse cérémonie du prix de L’Economiste

PRÈS de 5 ans après son démarrage, l’Ecole supérieure de journalisme et de communication (groupe Eco-Médias, éditeur des quotidiens L’Economiste et Assabah, et propriétaire d’Atlantic Radio) a réussi à se faire une réputation solide à l’international.
L’établissement, qui fait partie des rares pôles d’excellence dans le domaine, attire des candidats de plusieurs nationalités (France, Sénégal, Côte d’Ivoire, Guinée, Cameroun,…). Son mastère «Journalisme et communication», en particulier, séduit chaque année des professionnels de tous bords. Juristes, banquiers, consultants, ingénieurs,… «Ce sont des profils très divers qui permettent aussi d’enrichir les cours de cette filière accréditée par le ministère de l’Enseignement supérieur», insiste Badiaa Essaouri, directrice pédagogique de l’Esjc. Certains souhaitent compléter leur formation de base, tandis que d’autres préparent carrément une reconversion professionnelle.
Le cursus dure 2 années, chacune répartie en 2 semestres de 4 modules. Toutefois, les enseignements sont réadaptés chaque année en fonction de la demande du marché. Cette année par exemple, les cours en presse et communication web ont été renforcés (promotion de produits et campagnes com sur la toile, création de sites
d’information, …).
A partir de l’année prochaine, le mastère sera aussi proposé en langue arabe, afin de satisfaire toutes les demandes. Les candidatures commencent d’ores et déjà à affluer selon la direction de l’établissement.
Le mastère, lancé en 2011 et dont le tarif tourne autour de 45.000 DH par an, propose des formations variées permettant de développer la polyvalence des étudiants, tout en insistant sur la parfaite maîtrise des spécialités enseignées. C’est d’ailleurs l’un des points forts de l’école.
La première année est dédiée aux connaissances de base: Suivi et analyse de l’actualité, droit de la presse, stratégies publicitaires,… La deuxième année est consacrée à des travaux pratiques en productions professionnelles, reportages, investigations,… Des cours plus approfondis en langues étrangères sont également dispensés.
La formation est assurée par des professionnels triés sur le volet (rédacteurs en chef de supports média, patrons d’agences, directeurs com...), ainsi que par des universitaires. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à la mi-novembre.

Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc