×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Saga Dolidol: L’usine au million de banquettes par an

Par L'Economiste | Edition N°:4145 Le 04/11/2013 | Partager
Un complexe industriel sur 25 hectares
900 millions de DH de chiffre d’affaires
Une marque créée il y a 40 ans

L’usine Dolidol produit chaque année 1 million de banquettes. L’unité de literie s’étend sur une superficie de 17.000 m2

AU long d’une petite route en plein Dar Bouazza (au sud de Casablanca), difficile de s’imaginer qu’au détour d’une ruelle se hisse l’une des plus grandes usines de literie et de mobilier d’Afrique.
Dolidol, cette marque-entreprise qui a vu le jour il y a 40 ans de cela, continue à avoir un positionnement de choix sur le marché marocain. A l’origine de ce projet, la famille Berrada Sounni a voulu en faire une contraction entre dodo et lit. Dolidol n’a été que la première entreprise d’un grand groupe, Palmeraie Holding qui pèse pas moins de 4 milliards de DH de chiffre d’affaires annuel avec deux autres branches dans l’immobilier et l’hôtellerie. Dolidol,  à elle seule, génère un chiffre d’affaires de près de 900 millions de DH dont 10% à l‘export. «Cette année, le chiffre d’affaires est en hausse de 8% alors que nous sommes habitués à des croissances à deux chiffres », explique Jalil Skali, DG de Dolidol. L’entreprise revendique 40% de parts de marché. Depuis sa création, Doldidol a bien diversifié son activité avec la fabrication de mousse polyuréthane, de literie, d’ameublement, de textile non tissé et de menuiserie industrielle. Mieux encore, Dolidol opère également dans le textile automobile en devenant fournisseur exclusif de l’usine de Renault Tanger. 
Au lancement, l’entreprise ne produisait que des matelas à ressorts, 5 ans plus tard elle se lance dans les banquettes à ressorts à une époque où les Marocains ne connaissaient que les banquettes de laine. Un peu plus tard, l’entreprise va se lancer dans la fabrication d’articles d’ameublement, du textile non tissé avant de s’ouvrir vers l’international en exportant vers la France, l’Espagne, le Sénégal, l’Algérie ou encore la Côte d’ivoire. Depuis son inauguration en 2009, le site industriel de Dar Bouazza ouvre pour la première fois ses portes. Impossible de faire à pied le tour des 25 hectares, dont 10 couverts, du site qui est composé de 5 usines en plus d’une plateforme logistique. Les 400 millions de DH investis dans ce complexe industriel ont permis de disposer de capacités de production importantes. A plein régime, l’usine peut produire jusqu’à 1 million de banquettes et 15.000 tonnes de mousse par an. L’entreprise emploie 1.400 salariés. La première unité qui s’étend sur 24.000 m2 est spécialisée dans la production de mousse avec ses différents métiers comme la coulée, la stabilisation ou la découpe. C’est la plus grande usine du complexe. Elle est suivie par celle dédiée à la literie (17.000 m2).
La production passe par les ateliers d’encollage, de confection et de montage avant d’être contrôlée puis emballée pour l’expédition. Dolidol dispose également d’une usine d’ameublement sur 15.000 m2 composée de plusieurs ateliers qui assurent la menuiserie, le vernissage, le guidage et la tapisserie. Une quatrième unité est spécialisée dans le traitement des fibres effilochées et en polyester. Les productions de feutre et de nappes sont utilisées comme composantes des autres unités de production ou sont directement destinées à l’export. C’est cette unité qui produit depuis 2010 pour le secteur automobile de la feutrine (une étoffe moelleuse et légère). Pour accompagner le développement de l’immobilier et en particulier la filiale du groupe spécialisée dans cette activité (Palmeraie Developpement), Dolidol s’est dotée d’une usine de menuiserie de 5.000 m2. L’unité est équipée de machine numérique pour le débitage et le fraisage, d’une ligne de finition automatisée ainsi que de presses en continu pour la production de portes. L’unité peut produire jusqu’à 500 portes par jour. Aujourd’hui, Dolidol a pu diversifier ses débouchés puisque Palmeraie ne représente que 30% du chiffre d’affaires de l’activité menuiserie. Pour optimiser la distribution, le groupe s’est offert sa propre plateforme logistique de 3 entrepôts et 17.000 m2. Une flotte de 110 camions assure la distribution à partir de cette plateforme. La commercialisation se fait aussi grâce à un réseau de plus de 800 distributeurs  et 10 magasins spécialisés.  La recherche et développement occupe une place de choix puisque 5% du chiffre d’affaires y est dédiée. Dolidol accorde une importance particulière à la sécurité. L’usine dispose de son propre camion pompier et d’une ambulance en plus de 30 personnes dédiées à la sécurité incendie.
Ilham BOUMNADE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc