×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Tribune

Le pari de l’intégration économique
Par Jean-Louis Guigou

Par L'Economiste | Edition N°:4116 Le 19/09/2013 | Partager

Professeur des universités, haut fonctionnaire, Jean-Louis Guigou est depuis 2006 délégué général de l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (IPEMED). Auparavant, de 2002 à 2004, il a présidé l’Institut des hautes études de développement et d’aménagement du territoire (Ihedat). Jean-Louis Guigou est l’auteur de plusieurs ouvrages dont notamment : «Une ambition pour le territoire», Edition de l’Aube (1995), «France 2020, mettre les territoires en mouvement», La Documentation française (2000)

LE 50e anniversaire de la mort de Robert Schuman (4 septembre 1963) donne lieu à des débats sur la construction européenne. Le parallèle avec la construction de la grande région euro-méditerranéenne me paraît pertinent.
Après la guerre, Robert Schuman pensait que la France et l'Allemagne devaient se réconcilier et créer une communauté. La voie politique étant périlleuse, il privilégia la voie économique en poussant la création en 1951 de la CECA puis en 1957 avec le traité de Rome, la création de la CEE (Communauté économique européenne). Le pari de Robert Schuman était double:
- on ne fait pas la guerre avec les pays avec qui on fait des affaires;
- l'intégration politique naîtra des suites de l'intégration économique.
Ce pari semble avoir été gagné; après l'intégration renforcée par la crise financière de 2008, l'Allemagne pousse la France à accroître l'intégration politique (gouvernance intégration bancaire…) dans de nombreux domaines.
Entre l'Europe et les pays du sud et de l'est de la Méditerranée, et du Maghreb en particulier, il est temps de faire un pari comparable. Promouvoir l'intégration économique et repousser l'intégration institutionnelle et politique. Plusieurs raisons renforcent ce choix de l'économie comme fer de lance de la régionalisation:
- Il y a une forte demande, au Sud, de développement économique inclusif. Les jeunes (plus de 30% de la population a moins de 24 ans) veulent travailler, se loger, consommer, voyager comme leurs voisins au Nord.
- Le "rouleau compresseur" des intérêts économiques fait que la co-production avec un pied au Nord et un pied au Sud, se met en place. Puisque, selon l'OMC, le contenu en importation des exportations (échange intra-entreprises) était de 20% il y a 20 ans, de 40% de nos jours et sera de 60% dans 20 ans.
C'est dire combien la proximité géographique importe (contrôle de la qualité, traçabilité, coût de transport). C'est dire aussi combien la sphère de déploiement de l'économie européenne va, à moyen terme, inclure les PSEM (Pays du sud et de l’est méditerranéen) et réciproquement les industriels de la rive Sud ont besoin de la rive Nord.
- La complémentarité est évidente car tout ce qui manque au Nord (le jeunesse, les marchés, l'énergie) on le trouve au Sud et réciproquement, tout ce qui manque au Sud (la technologie, la stabilité juridique, le grand marché) on le trouve au Nord.
- La IIIe révolution industrielle (chimie verte + TIC + numérique) donne un net avantage comparatif à la rive Sud.
Au total, le pari de promouvoir en priorité l'intégration économique entre les deux rives de la Méditerranée est un pari gagnable, à moyen terme. Plus les opérateurs privés (entreprises, collectivités locales, réseaux sociaux, professionnel, universités, hôpitaux,…) feront ce pari et plus les pouvoirs publics seront enclins à leur emboîter le pas.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc