×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

«Come to my home»: Le concept s’exporte

Par L'Economiste | Edition N°:4114 Le 17/09/2013 | Partager
Après l’Italie, c’est au tour du Canada et des Etats-Unis
Un évènement culturel itinérant qui en est à sa 3e édition

«L’initiative individuelle est excellente aussi bien dans le domaine économique, c’est l’esprit d’entreprise, que dans le domaine culturel et artistique», affirme Driss Alaoui Mdaghri, président de la Fondation des cultures du Monde

Troisième édition pour «Come to my home» (littéralement Viens chez moi). Après Casablanca en 2013 et Lucca (Italie) en juin 2013, c’est au tour de Marrakech d’accueillir, du 10 au 16 octobre, les artistes qui prennent part à cette édition.
L’événement, organisé à l’initiative de l’ancien ministre, Driss Alaoui Mdaghri, président de la Fondation des cultures du Monde, mêle tous les genres artistiques et s’assigne pour mission de promouvoir le dialogue créatif des cultures à travers des initiatives individuelles et collectives. Outre le dialogue créatif, ses maîtres- mots sont: liberté, partage et métissage.
Et la magie semble opérer à chaque fois. «Les deux premières éditions étaient couronnées de succès, l’esprit y était. Le dialogue créatif des cultures est en train de fonctionner puisque des artistes se mettent ensemble et créent toutes sortes d’œuvres culturelles: chants, musique, poèmes, tableaux…», se félicite Driss Alaoui Mdaghri. Le concept repose aussi sur le séjour en famille dans le pays d’accueil pour tous les artistes étrangers invités afin qu’ils vivent en phase avec la culture locale.
«Il s’agit d’un concept nomade dont l’idée est qu’un peu partout des gens prennent en main «come to my home» en invitant des artistes et des intellectuels à venir partager leur vécu et en même temps créer avec eux», poursuit le président de la Fondation.
Ainsi, après la 1re édition à Casablanca, des artistes italiens ont invité leurs homologues marocains à Lucca (Toscane) pour la 2e édition et des artistes de Marrakech ont proposé à leur tour d’organiser la 3e édition chez eux. Et la chaîne est appelée à s’élargir notamment avec des artistes canadiens et américains. En effet, l’initiateur de l’évènement, Driss Alaoui Mdaghri, a été invité récemment au Canada (Université de Laval) pour parler de l’expérience «Come to my home» dont les Canadiens ont pris connaissance via la presse. «On a aussi des contacts aux Etats-Unis et on espère qu’en 2014 il y aura une autre édition en Californie», annonce Mdaghri.
Au Maroc, outre Casablanca et Marrakech, des responsables au niveau de la ville d’Ifrane auraient aussi exprimé le souhait d’accueillir prochainement l’évènement. L’idée fait donc son chemin. «C’est un bon virus qu’il faut propager», selon les termes de Mdaghri. L’objectif à long terme est de faire de «Come to my home» une plateforme créative, favorisant l’échange et la transmission d’un savoir-faire artistique et faire de la culture un facteur d’intégration et de développement.
En tous cas, le programme de cette 3e édition promet toute une panoplie d’activités dont des expositions, concerts, colloque, poésie, échecs, atelier cuisine, visites culturelles… Près de 2.400 visiteurs sont attendus tout au long de la semaine.
Parmi les moments forts figurent le concert intitulé «La Méditerranée chante l’amour» de Uninettuno World Orchestra et celui de la chorale de «Dar El Ala» qui auront lieu vendredi 11 octobre au théâtre Royal de Marrakech. Le soir suivant, c’est au tour du spectacle «Histoire poétique du monde» qui se tiendra au même théâtre. L’évènement sera clôturé par la célébration de l’Aïd El Kébir en poésie et en musique à Terra Mia.
Au-delà de l’aspect culturel et convivial de l’évènement, l’idée consiste aussi à soutenir l’action d’associations locales. Pour cette 3e édition, c’est l’école du douar Ouled Zbir qui bénéficiera de l’organisation d’ateliers de peinture et de musique ainsi que le financement de travaux au sein de l’école. Reste à préciser que toutes les activités et les spectacles sont à accès libre sur invitation téléchargeable sur le site: www.cometomyhome.ma.
Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc