×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Sol Melia et Pierre & Vacances à Saïdia

Par L'Economiste | Edition N°:4114 Le 17/09/2013 | Partager
4 hôtels lancés avant fin 2013, les appels d’offres pour la construction le 20 septembre
Plus de 600.000 visiteurs cet été, un taux d’occupation exceptionnel

La marina de Saïdia est en phase de consolider son attractivité et son positionnement. Elle vient d’enregistrer une  hausse de 40% en surface utile d’embarcation

BELLE revanche pour la station balnéaire de Saïdia, dont les indicateurs en matière d’affluence touristique étaient au vert à fin août, pulvérisant les records. En effet, plus de 600.000 visiteurs, en majorité des nationaux, ont opté pour la station permettant ainsi à tous les hôtels de la région de battre aussi leur propre taux d’occupation. Et pour la première fois, les réclamations en termes de services offerts ont nettement diminué. En revanche, un fait étonnant du côté du ministère du Tourisme qui a brillé par son  «mutisme» en matière de communication. A mi-septembre, les dernières statistiques concernant la destination et la région n’avaient toujours pas été communiquées. Une lenteur administrative décriée par les professionnels qui auraient apprécié une plus grande réactivité, car «pour vendre son offre et attirer de nouveaux tour-opérateurs, nous devons être visibles et surtout réagir à temps», expliquent-ils
A l’origine des performances de cet été,  les travaux de mise à niveau réalisés par la Société de développement de Saïdia (SDS), filiale de la CDG Développement, et des efforts de certains promoteurs immobiliers pour améliorer la qualité de vie. De même, la campagne promotionnelle a été mieux préparée avec une présence active au niveau de plusieurs foires et stations nautiques internationales (Barcelone, Paris, Cannes, Gênes…). Quant aux imperfections de services hôteliers constatées au cours des précédentes saisons et le manque d’animation diversifiée, ils ont été revus et corrigés. « Certes, nous avons enregistré quelques réclamations, surtout de la part de touristes nationaux, mais il faut avouer que la qualité des prestations a nettement évolué grâce notamment à une main-d’œuvre de plus en plus qualifiée», rétorque un directeur d’hôtel de la place.
Le taux d’exploitation de la marina est passé de 250 voiliers et embarcations en 2012 à 400 au cours de cet été, avec de nouveaux  plaisanciers qui ont découvert Saidia. Même évolution  pour les hôtels classés qui ont affiché complet depuis la fin du Ramadan. Les campagnes promotionnelles menées par la  SDS, le lancement des tournois golfiques internationaux, l’inauguration d’un nouveau club-house, l’organisation d’animations et de soirées événementielles avec concerts variés, l’aménagement d’espaces pour activités à vocation récréative pour enfants, l’organisation de parades, tournois de beach soccer et volley beach, des régates de voiliers, sont autant de facteurs qui ont contribué à l’affluence enregistrée. La labellisation pavillon bleu d’une partie de la plage avoisinante à la marina a revalorisé une plage qui avait subi d’importants dégâts suite aux travaux de construction du port de plaisance.
La lutte contre la démoustication est menée en coordination avec le bureau municipal d’hygiène de Berkane et les différentes formes de traitement aérien ou maritime avec empoissonnement des espaces aquatiques en prédateurs de larves. De plus, le problème de débordement des eaux d’assainissement a été solutionné. A rappeler que des programmes de mise à niveau en termes d’accessibilité et de dragage des bassins ont été réalisés juste avant l’été. C’est le cas aussi pour le programme de renouvellement de la voirie des grands axes, l’éclairage public et le traitement des parkings, avec réhabilitation du réseau d’assainissement. Reste à éradiquer certains foyers résistants qui dégagent une odeur nauséabonde.
Sur le plan de projets pour renforcer l’attractivité et la compétitivité de Saidia et la positionner comme station leader en matière de tourisme familier avec villages de vacances, trois nouvelles unités hôtelières seront lancées avant la fin de l’année. Elles seront gérées par le groupe espagnol Sol-melia. Les appels d’offres pour la construction sont lancés et les plis seront ouverts vers le 20 septembre. De son côté, le groupe français Pierre & Vacances, leader européen du secteur des résidences de tourisme,  lancera un village de vacances et de tourisme. C’est ce qu’a expliqué à L’Économiste Yacine Glibi, directeur d’exploitation  de la SDS.  Des réalisations qui seront livrées en 2016 et qui feront passer la capacité litière de la station à 7.000 au lieu des 4.000 lits actuels. D’autres projets sont programmés en parallèle. C’est le cas d’un aqua-parc et un parc de loisirs. Une surface de dix hectares sera aménagée pour un budget de 135  millions de DH.

L’apport des MRE

SI Saidia et sa station balnéaire connaissent ce regain d’intérêt, c’est aussi grâce aux «travailleurs de l’ombre». En effet, c’est grâce aux apports des entrepreneurs et opérateurs de la région que les activités commerciales, de restauration, magasins, équipements  nautiques et animations diverses ont pu être lancés ces deux dernières années. L’apport des MRE est aussi important. «Je suis arrivé à Saidia avec 100.000 DH  en poche après une quinzaine d’années de labeurs en Allemagne. Et je me suis lancé dans le commerce dans ma ville natale, même sans assurance de réussir. puisque je crois dans mon pays, je me suis engagé dans ce grand projet touristique. Je l’ai fait alors que plusieurs personnes et administrations nous  «traitaient» d’aventuriers. Nous avons démontré le contraire et, actuellement, les deux commerces que je gère font travailler une soixantaine de personnes en haute saison et plus de vingt en basse saison», rapporte Fouad El Yazidi, un RME qui n’a pas regretté d’avoir cru en sa région.

De notre correspondant
Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc