×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Emploi/Logistique
Le coup de pouce de la SFI

Par L'Economiste | Edition N°:4114 Le 17/09/2013 | Partager
Un accord signé avec l’Agence marocaine de développement de la logistique
Objectif: mise en place du volet RH de l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique

La plateforme logistique de Znata à Casablanca dont une partie est déjà opérationnelle depuis 2011

LE secteur de la logistique au Maroc avec le lancement de la stratégie nationale représente une opportunité pour l’emploi, notamment au profit des jeunes diplômés. La mise en place du futur observatoire marocain de la compétitivité logistique pourra jouer un rôle important dans la promotion de l’emploi dans ce secteur. Pour ce faire, il faut réfléchir au développement de ses compétences. C’était l’objet de l’accord de coopération signé, hier à Rabat, entre la Société financière internationale (SFI) du Groupe de la Banque mondiale et l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL). Une cérémonie qui s’est déroulée sous la présidence de Aziz Rabbah, ministre de l’Équipement et du Transport, en présence de Joumana Cobein, chef du bureau Maghreb de la SFI, et Younès Tazi, DG de l’AMDL. Selon ce dernier, «cet accord porte sur l’assistance technique de la SFI afin de mettre en place le volet Ressources humaines de l’Observatoire marocain». Etalé sur une durée de 30 mois, ce projet sera financé en majorité par l’IFC. Les équipes de l’AMDL avec les opérateurs privés sont en cours de finalisation des termes de référence pour passer à la phase exécutoire du contenu de cet accord. Celui-ci prévoit notamment le développement d’une plateforme électronique contribuant à recenser les opportunités de carrières dans le secteur. Et également déterminer les profils et les compétences sollicités par les opérateurs du secteur. Ce travail va certainement être très utile aux établissements de formation pour mieux adapter leur offre aux besoins réels du marché. Rappelons par ailleurs que ce partenariat avec l’AMDL fait partie d’un programme de l’IFC (E4E For arab youth) à destination de la jeunesse arabe. «Lancé en Tunisie, en Egypte, en Jordanie et au Maroc, ce programme vise à doter les jeunes futurs actifs de la formation et des compétences requises par les entreprises», est-il expliqué. Pour la mise en place de l’Observatoire, des efforts seront déployés pour qu’il soit opérationnel d’ici la fin de l’année, selon le DG de l’AMDL. Ce dernier tient à rappeler que cet observatoire sera présidé par une personne du secteur privé qui sera désignée par la CGEM, alors que l’agence va assurer la mission du secrétariat.
Pour les projets, deux zones logistiques sont déjà lancées à Casablanca, rappelle Tazi. La première concerne la  plateforme de Znata sur 30 ha dont une partie est déjà opérationnelle depuis 2011. Alors que la partie restante le sera d’ici la fin de cette année. Une autre zone, Mita, est en cours de développement par l’ONCF et dont les travaux sont à un stade très avancé.
Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc