×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Managem
La baisse des cours des métaux fait plonger la rentabilité

Par L'Economiste | Edition N°:4114 Le 17/09/2013 | Partager
Les bénéfices du groupe se sont repliés de 19% à 213 millions de dirhams
Ralentissement des investissements du groupe minier au premier semestre
Des indicateurs financiers en retrait pour SMI aussi

En dépit de la chute des cours, Managem a amélioré son chiffre d’affaires de 2% à 1,8 milliard de DH grâce à un effet volume favorable sur l’or et le cuivre. En revanche, la rentabilité est en forte baisse

Les anticipations des analystes se confirment pour Managem. Le retournement de tendance des cours des métaux après une période de forte hausse a grevé les résultats de l’industriel au premier semestre. Les cours du cobalt et de l’argent ont chuté de 14% et celui de l’or de 8%, a relevé le groupe minier. Le cuivre, lui, limite sa baisse à 7% alors que le cours de la fluorine a plongé de 17%. Managem a cependant amélioré son chiffre d’affaires de 2% à 1,8 milliard de dirhams  grâce à un effet volume favorable sur l’or et le cuivre. En revanche, la rentabilité est en forte baisse. L’excédent brut d’exploitation recule de 1% à 790 millions de dirhams . La contre-performance du résultat d’exploitation est plus prononcée avec un recul de 11% à 387 millions de DH. La chute des cours et la hausse des amortissements des nouveaux projets expliquent essentiellement cette baisse. Ces impacts négatifs n’ont pas été entièrement compensés par l’augmentation des volumes en cuivre et en or ou encore la bonne performance des cash-costs des métaux de base, du cobalt et de l’or au Gabon, note Managem. Les bénéfices de la filiale de la SNI ont plongé de 19% à 213 millions de DH au premier semestre.
Les perspectives sur l’évolution des cours des métaux ne sont guère favorables à court terme. Managem devrait cependant profiter de l’effet volume mais aussi de l’allègement des engagements de couverture, d’après les prévisions des analystes d’Upline. Malgré la chute des cours, les professionnels du marché tablaient jusqu’ici sur des résultats 2013 supérieurs à ceux de 2012. Mais les réalisations de l’industriel au premier semestre pourraient les amener à revoir une nouvelle fois leurs estimations (cf : www.leconomiste.com du 13 septembre).
Aujourd’hui, l’environnement peu porteur pousse les groupes miniers à revoir leurs investissements. Managem tablait cette année sur un volume d’investissements qui dépasse le 1,5 milliard de dirhams  réalisé en 2012. Sur les six premiers mois de l’année, l’industriel a engagé 633 millions de dirhams  contre près de 1 milliard de dirhams  à la même période l’année dernière. Les investissements en infrastructures et le renouvellement des installations ont accaparé 250 millions de dirhams sur le premier semestre. Managem a poursuivi ses travaux d’exploration à l’international notamment pour l’or au Soudan et au Gabon et d’autres prospects de cobalt et cuivre en République démocratique du Congo (RDC). Globalement, une enveloppe de 150 millions de dirhams a été allouée à la recherche sur la première moitié de l’année. Le reliquat, soit 233 millions de dirhams a servi au développement de nouveaux projets.

Semestre difficile pour SMI aussi

La filiale argent de Managem a retrouvé un peu de sérénité après les troubles sociaux qui se sont notamment traduits par la rupture de l’approvisionnement de la mine en eau. «L’augmentation progressive de la cadence de traitement liée à la disponibilité des eaux industrielles a permis de compenser la baisse de la teneur du minerai au premier semestre », relève le management. Mais, la filiale manque de ressort face à la baisse des cours. Elle a été doublement touchée au premier semestre puisque les volumes vendus ont reculé de 3%. En conséquence, le chiffre d’affaires s’affiche en repli de 5% à 571 millions de DH. Les indicateurs de rentabilité, eux, se sont nettement dégradés. Le résultat d’exploitation plonge de 22% à 243 millions de DH. SMI a vu ses profits reculer de 7% à 229 millions de DH à fin juin.
En Bourse, les investisseurs n’ont pas réagi aux résultats de la société. Une seule action SMI a été échangée la séance du 16 septembre. La minière a clôturé la séance en recul de 0,48% à 3.732 DH. Elle affiche une performance annuelle de 1,14% contre une baisse de 10,82% pour l’indice sectoriel. Les recommandations des brokers sur la valeur divergent. CFG conseille de «conserver» le titre dans les portefeuilles alors que Upline recommande de l’«alléger».

F. Fa.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc