×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Un nouveau géant des mers à TangerMed

Par L'Economiste | Edition N°:4108 Le 09/09/2013 | Partager
Avec 18.000 conteneurs, le tout nouveau bâtiment de Maersk faisait escale ce week-end

Le Maersk Mc-KinneyMoller a une capacité de dix petits navires

La bataille des mers passe aussi par TangerMed. Neuf mois après la CMA-CGM, c’est au tour de Maersk de se proclamer roi des mers avec son ‘Maersk Mc-KinneyMoller’, un ‘géant’ au vrai sens du terme qui a fait sa première escale vendredi dernier à Tanger. C’est que la course au gigantisme ne s’arrête pas en matière de transport maritime. Ce super-bateau fait partie d’une série de porte-conteneurs baptisés Triple-E dont le premier porte le nom du patron légendaire de cette compagnie, Maersk Mc-KinneyMoller, décédé l’an dernier. Le bateau a été construit dans les chantiers navals de Daewoo Shipbuildings en Corée du Sud, ceux-là mêmes d’où est parti le Marco Polo, celui qui était jusqu’à tout récemment le plus grand porte-conteneurs du monde avec une capacité de 16.000 conteneurs standard. Le premier Triple-E dispose d’une capacité d’emport de 18.000 conteneurs avec des dimensions à peine supérieures au Marco Polo. Le bateau mesure en effet 400 mètres de long pour 56 de large avec un tirant d’eau de 16 mètres de profondeur. Maersk compte en faire son fer de lance sur la ligne Asie-Europe du Nord. Vingt bateaux similaires devront être mis en service sur cette même ligne d’ici l’été 2015, selon Laurent Bresson, directeur général Maghreb de Maersk Line.  Ce navire permettra une très nette réduction des coûts de transport pouvant atteindre les 26% avec en prime une réduction de l’émission de gaz contaminants de l’ordre de 50% par conteneur transporté.
A noter que l’arrivée de ce bateau a fait l’objet d’une préparation minutieuse. En effet, l’arrivée d’un navire de ces caractéristiques est soumise à une validation au centre de simulation du port de TangerMed. Il s’agit d’installations similaires à celles d’un simulateur de vol qui permettent de préparer à l’avance les arrivées des bateaux et celle des futurs terminaux en construction. Les tests ont permis de le faire entrer et manœuvrer au port bien avant son arrivée réelle permettant de se préparer à son remorquage et à son pilotage. A rappeler que le ‘Maersk Mc-KinneyMoller’ a accosté au premier terminal à conteneurs géré par APM Terminals, filiale du groupe Maersk. Avec ses dimensions hors du commun pouvant emporter jusqu’à dix étages de conteneurs, il devra obliger le terminal à s’équiper de nouvelles grues, prévues d’ici à 2015, selon Hartmut Goeritz, directeur général de APM TerminalsTangier. En avril dernier, c’était au tour de ‘CMA CGM AlexanderVon Humboldt’, second plus grand porte-conteneurs du monde, de faire passage par TangerMed.


De notre correspondant Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc