×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Leoni redéploie un millier de salariés

Par L'Economiste | Edition N°:4108 Le 09/09/2013 | Partager
L’entreprise réorganise toute son activité industrielle
Le groupe de câblage perd 2/3 de son volume de production

Plus d’un millier de salariés, exactement 1.035 ! C’est le nombre d’employés directement touchés par la restructuration du groupe de câblage. Le fournisseur international de fils et de câbles, Leoni Wiring Systems, vient d’annoncer la réorganisation de son activité industrielle au niveau du site de Bouznika. Une décision qui a été prise suite à la chute des deux tiers du volume de production du centre de Bouznika, à la suite de la perte d’un important client.
Pour piloter ce changement, le management a mis en place toute une stratégie d’accompagnement. «Une sorte d’approche participative, dans la quelle le personnel est bénéficiaire et acteur», annonce Adel Ben-Khaled, DG de Léoni au Maroc. «Nous avons déployé tout un processus d’accompagnement et d’orientation pour le personnel qui le souhaite». Par processus d’accompagnement, le DG Maroc entend un atelier sur la création d’entreprises ou des coopératives avec la possibilité pour certains de devenir des fournisseurs de Leoni. Le second atelier a pour objectif de «soutenir la recherche d’emploi, moyennant une formation  à la rédaction de CV, lettres de recommandation...», explique Ben-Khaled. Par ailleurs, l’opérateur offre la possibilité de la mobilité à l’échelle nationale et internationale. Les pronostics du management concernant cette restructuration sont plutôt optimistes. En matière de collaboration avec des TPE, le management a listé les besoins de l’entreprise. Il s’agit notamment de besoins en matière de fabrication de gobelets de protection (pour un chiffre d’affaires annuel de 1 million de DH), la fabrication de fourchettes en métal galvanisé (pour un chiffre d’affaires de 400.000 DH),  ou encore la confection de bâches sur mesure (pour un montant de 200.000 DH)...
Il y a quelques temps seulement, ce scénario de restructuration et de perte des deux tiers des volumes de la production n’était pas envisageable. En effet, le groupe a récemment signé (août 2013)  un contrat de croissance avec le ministère du Commerce et de l’Industrie (cf. L’Economiste du 12 août 2013). L’accord porte sur un programme pour booster le secteur de l’automobile. Pour ce faire, la succursale Leoni Bouskoura a mobilisé 61,1 millions de DH pour l’ouverture d’une nouvelle unité qui créera 400 emplois directs. Leoni Aïn Sebaâ, pour sa part, a injecté 40 millions de DH pour augmenter sa capacité de production et créer 290 nouveaux postes. «Ce nouvel investissement permettra la satisfaction de la demande de Renault Tanger Méditerrannée», explique le directeur général.

Opportunités de croissance

Malgré la restructuration, Leoni annonce une série de projets diversifiés. Notamment, un investissement dans les énergies renouvelables. «L’entreprise, consciente des opportunités de croissance et de création d’emplois que présente le secteur, entend saisir cette opportunité et contribuer au développement de cette ressource propre», confie le management. L’entreprise est en phase de négociations sur le projet d’Ouarzazate. Parallèlement, le projet de Berrechid démarrera en 2014 et créera 1.600 emplois directs. Cette unité de production d’une superficie de 12.000 m² sera le huitième site du groupe au Maroc.

Imane NAJI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc