×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Souss/rentrée universitaire
Les cours de français pour commencer

Par L'Economiste | Edition N°:4106 Le 05/09/2013 | Partager
Une formation accélérée du 16 au 29 septembre
Elle est dédiée à 500 étudiants de la 1re année

Pour cette rentrée universitaire 2013/2014, une formation accélérée en français, dénommée «Rentrée linguistique»,  est prévue en ce mois de septembre. Elle sera menée en collaboration avec l’Institut français d’Agadir

LA transition est souvent difficile. En effet, pour les nouveaux bacheliers, passer d’un système scolaire arabisant à des études universitaires où le français est la  langue dominante est souvent délicat. Dépassés, découragés, certains vont même jusqu’à abandonner à mi-parcours. Devant ce constat alarmant, l’Université Ibn Zohr a décidé de réagir. Pour cette rentrée universitaire 2013/2014, une formation accélérée en français, dénommée «Rentrée linguistique»,   est prévue en septembre. Elle est destinée aux nouveaux inscrits en première année universitaire. Toutefois, seuls quelque 500 étudiants, dont la plupart sont issus de la Région Souss-Massa-Drâa,  pourront en bénéficier. Toute une logistique a été mise en place pour la réussite de cette expérience. De fait, une palette de 25 professeurs a été spécialement formée, en juillet dernier, pour pouvoir encadrer ces nouvelles recrues et leur permettre de mieux démarrer leur parcours. «En plus d’améliorer leurs compétences linguistiques, notre optique est de permettre à ces étudiants de mieux se connaître, de tisser des liens d’amitié et  de développer un esprit de promotion, explique Fathallah Ghadi, vice-président chargé des affaires pédagogiques, sociales et culturelles à l’Université Ibn Zohr. Il s’agit aussi de leur faire prendre conscience que la maîtrise du français est une condition nécessaire à leur réussite», a-t-il ajouté.
Dans ce sens, la formation aura lieu tous les matins, durant quinze jours avec une dizaine  d’intervenants, notamment des écrivains, des enseignants, des acteurs sociaux et des guides touristiques… Les après-midi sont destinés aux activités culturelles. Par ailleurs, des joutes sportives sont prévues le dernier week-end de la formation sur le campus universitaire. Il faut préciser que tous les étudiants qui participeront à ce projet seront soumis à un test linguistique avant et après la formation. Ainsi l’université sera en mesure d’analyser l’efficacité de son action et d’en tirer les leçons pour les années à venir.Pour rappel, le projet «Rentrée linguistique» qui s’étale du 16 au 29 septembre, est organisé par l’Université Ibn Zohr en collaboration avec l’Institut français d’Agadir.   L’hébergement et la restauration sont assurés par l’université durant toute la durée du projet. La contribution des étudiants se limite à 100 DH de frais d’inscription, une façon de les impliquer dans le projet. Enfin, des prix seront décernés aux meilleurs lauréats de  «la Rentrée linguistique».


De notre correspondante,  Fatiha NAKHLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc