×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Afrique du Nord
Une croissance qui cache des divergences

Par L'Economiste | Edition N°:4106 Le 05/09/2013 | Partager
Le niveau de l’inflation et le chômage… principale préoccupation
La dépréciation de change alimente l’inflation

La croissance économique des pays d’Afrique du Nord, bien que située pour la majorité de ces pays entre 3 et 5%, cache en réalité d’importantes divergences

UNE croissance régionale soutenue qui cache des divergences. C’est le constat de Natixis dans son étude «Afrique du Nord: quelles perspectives pour 2013?» datée du 4 septembre 2013. «La croissance économique des pays d’Afrique du Nord bien que située pour la majorité de ces pays entre 3 et 5%, cache en réalité d’importantes divergences», indiquent Jésus Castillo et Yasmine Osman, les auteurs de l’étude. D’après eux, deux groupes se distinguent: les pays exportateurs d’hydrocarbures (Algérie, Libye) et les pays importateurs d’hydrocarbures et surtout de pétrole (Egypte, Maroc, Mauritanie, Tunisie, Soudan). Les premiers se caractérisent par une forte dépendance aux revenus générés par ce secteur, une très faible diversification de leurs économies et des excédents de la balance courante. En Libye, le rétablissement de la production de pétrole devrait se poursuivre et accompagner une croissance prévue à 20,2% en 2013. En Algérie, la production de pétrole devrait en revanche légèrement diminuer du fait d’une demande mondiale moins vigoureuse. La croissance algérienne, prévue à 3,3% en 2013, sera essentiellement non pétrolière, portée par des dépenses publiques élevées.
Les seconds doivent quant à eux faire face à une conjoncture mondiale dégradée et à une situation intérieure souvent marquée par des troubles politiques et sociaux récurrents. Ils voient depuis quelques années leurs déficits jumeaux s’accentuer. Comment y remédier? «La baisse des cours des matières premières en 2013, et les réformes budgétaires engagées dans plusieurs pays, devraient toutefois permettre une inversion progressive de cette tendance», selon la note. La croissance économique moyenne de ces pays, qui atteignait 8% en 2006, a ralenti pour atteindre 1,4% en 2011 au moment du printemps arabe. Elle a de nouveau augmenté en 2012 (2,2%) et devrait continuer sur cette lancée en 2013 (prévisions FMI: 3,5% en 2013).
Autre constat: les pays de l’Afrique du Nord doivent faire face au ralentissement de la demande extérieure. Une tendance qui va changer probablement avec l’annonce de l’OCDE de retour de la croissance. A coup sûr, la reprise de la demande adressée au Maroc devrait relancer l’activité des secteurs tournés vers l’exportation (automobile, textile-habillement, électronique…). (Cf. notre édition n° 4105, du mercredi 4 septembre 2013).

Une bonne croissance passe d’abord par un bon climat des affaires. Conscients de la nécessité d’attirer les investissements étrangers, plusieurs pays de l’Afrique du Nord oeuvrent à l’améliorer, comme l’explique Natixis. Toutefois le climat des affaires peut faillir pour plusieurs facteurs. Qu’ils soient importateurs ou exportateurs de pétrole, les pays d’Afrique du Nord souffrent d’une inflation élevée et d’un chômage persistant (voir infographie). Supérieure à 5% en Afrique du Nord (sauf au Maroc), l’inflation devrait toutefois légèrement diminuer en 2013 sous l’impact du ralentissement des prix de l’alimentation. La dépréciation du change dans la plupart de ces pays alimente l’inflation importée et participe d’autant plus au mécontentement social (en Egypte et en Tunisie surtout).

Fatim-Zahra TOHRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc