×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Analyse

La religion vécue par les Marocains
Des jeunes plus pieux que leurs aînés au même âge

Par L'Economiste | Edition N°:4092 Le 13/08/2013 | Partager
Moins de tolérance pour le jeûne
Oui au voile, non à la polygamie!

La jeunesse des sociétés musulmanes se distingue de ses pairs internationaux par un véritable regain de spiritualité et une consolidation des croyances et pratiques de l’Islam. Autrefois, plus on prenait de l’âge et plus l’on s’appliquait à respecter les dogmes religieux. C’est toujours le cas, seulement la tendance veut que la jeunesse d’aujourd’hui soit plus pratiquante que la jeunesse d’hier. Un phénomène qui s’explique certainement par une conscience politique plus développée dans les années 70, grande époque d’une jeunesse plus politisée et militante que religieuse.
Les résultats de l’enquête menée par les sociologues Mohammed El Ayadi, Hassan Rachik et Mohamed Tozy concluent à une forte affirmation de l’identité musulmane, au-delà de l’identité marocaine. Les auteurs expliquent cette donnée par un contexte politique particulier: «Cette revivification de la religiosité est certainement en rapport avec la conjoncture politique. (…) L’effervescence religieuse et l’effervescence politique dans le monde de l’Islam se sont toujours avérées comme les deux faces de la même pièce».
Cependant, les jeunes Marocains restent moins pratiquants que leurs aînés (60 ans et plus) et plus irréguliers. Les chiffres sont parlants. Trois personnes sur quatre questionnées affirment prier quotidiennement contre 11,7% ne priant plus et 14,6% n’ayant jamais prié. Chez les jeunes particulièrement, ils sont moins de la moitié des sondés entre 18 et 24 ans à faire leur prière quotidiennement contre 95,2% chez les plus de 60 ans. De plus, les jeunes sont plus tolérants et moins orthodoxes que leurs aînés. Plus d’un sur deux des 18-24 ans et six sur dix des 25-34 ans considèrent que l’appartenance à la religion musulmane n’est pas conditionnée par le fait de prier. Les plus de 60 ans sont plus réticents avec 44,8%  des répondants du même avis. En ce qui concerne le jeûne durant le mois de Ramadan, c’est une autre paire de manches. On peut accepter qu’une personne ne fasse pas ses cinq prières quotidiennes, par contre, c’est tolérance zéro pour le jeûne. Plus de la moitié des personnes interrogées considèrent qu’une personne ne jeûnant pas pendant le mois de Ramadan n’est pas musulmane!
Ils sont 61,1% chez les 18-24 ans à avoir cette opinion contre 62,2% chez les plus de 60 ans. L’on remarque que l’écart s’amoindrit entre les deux tranches d’âge, ce qui confirme la supériorité accordée à l’observance du jeûne par rapport aux prières quotidiennes.

Enquête de L’Economiste

L’Economiste a mené conjointement avec le cabinet Sunergia deux enquêtes sur la jeunesse en 2006 puis en 2011. Celles-ci se sont penchées sur plusieurs facettes dont le nouveau rapport de la jeunesse à la religion. Sur un échantillon de 1.100 jeunes de 15 à 29 ans, toutes catégories socio-professionnelles confondues, l’enquête a permis d’aboutir à des informations de grand intérêt. Concernant la perception du voile dans un premier temps,  deux jeunes sur trois sont favorables au port du hijab. En ce qui concerne la polygamie, l’enquête indique que 78% des jeunes marocains (garçons et filles) sont contre. La grande majorité (87%) de ceux qui refusent la polygamie appartient aux couches les plus aisées du pays. Tandis que 23% de ceux qui y sont favorables sont issus de la couche moyenne basse.

Sanaa EDDAÏF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc