×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Courrier des Lecteurs

    Par L'Economiste | Edition N°:4042 Le 30/05/2013 | Partager

    Quels scénarii possibles pour le gouvernement Benkirane?

    Benkirane et Mitterrand
    Le Maroc est pratiquement la petite France avec ses problèmes, ses combines, ses règlements de comptes, ses pratiques politiques... Je me rappelle bien que dans les années 1980, à l'époque du président François Mitterrand, il se trouvait dans la même situation que Benkirane à la seule différence que Mitterrand était président du pays et Benkirane chef du gouvernement . Et bien, il a essayé la cohabitation, pour ne pas démissionner de son poste de président et procéder à des élections présidentielles anticipées; il a continué à gouverner en faisant appel à des membres de l'opposition pour sortir de l'impasse politique et éviter une crise politique mortelle; il a même osé nommer Chirac en tant que Premier ministre. C'est un peu comme le berger qui fait appel au service du loup pour l'aider à surveiller son troupeau de moutons?! La politique n'est pas une science exacte, avec des formules et des étapes nécessaires à suivre.  C'est pratiquement comme la météo, qui peut changer plusieurs fois en une journée. Notre cher Benkirane, pour échapper au barrage de Chabat et compagnie,  doit changer de cap, en tant que commandant de bord du Maroc-Titanique. Il doit faire appel à l'opposition parlementaire et composer avec elle. Peut-être son expérience durera et connaîtra un nouvel élan. Celui qui ne risque rien n'a rien.
    R. B.
    Crime contre l’humanité
    Chabat est bien connu pour son syndicalisme et sa défense du droit à la grève. Mais appliquer la grève au sein d’un gouvernement, cela est antipolitique. La locomotive d’un pays est son gouvernement. Provoquer une grève sur un train avec quarante millions de passagers, je qualifie cela de crime contre l’humanité. Avec tous mes respects en tant que passager dans le même train.
    H. S.

    Le Maroc, pays exceptionnel et d’exception
    Dans un autre pays une décision de retrait du gouvernement d’un parti important aurait créé une crise politique grave. Au Maroc, c’est le calme plat! En plus, le silence du chef du gouvernement s’est révélé une arme redoutable! Les questions orales dans les deux chambres se passent dans une ambiance bon enfant!
    Avec les formules de politesse très stéréotypées, le mot «mouhtaram» est utilisé à chaque intervention d’un député ou d’un ministre! Pourvu que ça dure! Toujours les mêmes questions répétées depuis plusieurs années et toujours les mêmes réponses. Pendant ce temps, que fait Chabat?
    M. C.

     

    Vous sentez-vous en sécurite dans votre ville?

    Insécurité totale!
    La réponse est claire: bien sûr que non! Et je sais de quoi je parle parce que j’ai vécu dans quatre villes… même dans les heures de pointe, on se sent en vrai danger. Les agresseurs n’ont désormais peur de rien , ni de la police, ni des citoyens. Toutes les personnes que je connais ont été agressées au moins une fois… Où sont les autorités ? Il faut mettre en place des mesures sévères pour mettre fin à ce phénomène qui devient de plus en plus inquiétant!
    M. M.

    Incompétence
    A Agadir, la population est en sécurité, tout du moins, aux heures respectables de la vie ordinaire. Néanmoins, le danger ne vient pas d’où vous pouvez l’imaginer. Il est le fruit de l’incompétence des services d’infrastructure. Prenez par exemple l’implantation des cabines téléphoniques jumelles situées côté plage de l’hôtel Royal Atlas, et bien, si en tant qu’usager vous faites un malaise en téléphonant ou plus simplement un geste maladroit, vous restez empalé sur les tridents d’une barrière métallique située juste devant les appareils, vous obligeant à la gestuelle sur sa partie supérieure. En d’autres termes, vous n’avez pas droit à l’erreur. On peut se poser la question sur la compétence du cadre ayant veillé à cette installation? A-t-il été pistonné pour un poste que visiblement il ne méritait pas? Je pourrai vous fournir ultérieurement d’autres exemples sur la voirie et ses pièges impitoyables si cela vous intéresse.
    J. C.

    Rabat, le meilleur exemple
    Ce n’est plus le cas comme avant. Ces derniers temps, la ville de Rabat est devenue vraiment insupportable, vous ne pouvez plus avoir des biens de «luxe», vous vous sentez toujours menacés par ces criminels (tous âges confondus)! Je crois que tout cela est à cause de la très faible présence et la négligence de la police nationale.
    N. R.

     

    Gestion des catastrophes
    Votre article sur la stratégie de gestion des catastrophes du lundi 27 mai est très intéressant. J’espère que vous allez le creuser davantage, en particulier avec la nouvelle institution, le Bureau national chargé de superviser la mise en œuvre de la stratégie. En effet, il y a plusieurs volets à intégrer dans cette stratégie dont la formation des responsables de la gestion des risques. Pour votre information, il existe des manuels dédiés à la gestion des catastrophes. Les plus étoffés sont les manuels «Sphère»  et «Leggs», le premier est général et le second concerne l’élevage. Je fais partie des quatre Marocains ayant suivi la formation des formateurs pour l’application du manuel «Leggs» organisée par la FAO à Tunis au mois de décembre 2012.
    F. N.

    L’électricité, aussi chère qu’en Allemagne!
    Merci pour votre article sur la centrale solaire à Ouarzazate (paru dans le N° 4022 du 02/05/2013) que j’ai lu attentivement. D’après votre information, le tarif à payer par le contribuable (à travers la Caisse de compensation) pour le kWh injecté est de 1,6 DH/kWh. C’est énorme. Je tiens à noter que ce montant est environ égal au feed-in-tarif allemand, où l’électricité solaire des grandes centrales est rémunérée de 0,1525 euro/kWh. Alors, on peut constater que l’électricité solaire est aussi chère au Maroc qu’en Allemagne!! (bizarre, si on sait que l’Allemagne est un pays où il pleut tout le temps..). C’est un scandale que malgré les grosses sommes injectées par les banques internationales (KfW, AfDB,...), ça revient aussi coûteux pour le pays. Le Maroc s’était fait persuader par les Européens d’opter pour la technologie solaire la plus chère (le thermosolaire à concentration) , alors qu’il y a des solutions moins coûteuses comme le photovoltaïque. Je ne sais pas si c’était vraiment la bonne décision qui a été prise pour le démarrage du solaire au Maroc. Construire une centrale thermosolaire est très laborieux comparé aux autres technologies, et de gros casse-têtes sont à mon avis déjà programmés. Il serait très souhaitable que L’Economiste poursuit sa couverture de ce projet.
    B. B.
    Alerte rouge
    Ou plutôt: alerte, les musulmans sont en train de disparaître. Oui, depuis quelques années, les Occidentaux ont décidé de combattre les islamistes sous couvert de terrorisme. Peine perdue? Les musulmans ont décidé de leur faciliter la tâche en s’entretuant! Sous couvert toujours de slogans légitimes comme la liberté, le droit d’exercer sa religion , chiites contre sunnites, ou au nom des droits de l’homme, au nom du respect des lois et de la constitution, bref au nom d’une cause quelconque, on tue, on bombarde, on gaz, on pend, on égorge  et la mort se repand comme une traînée de poudre en Afghanistan, au Pakistan, en Irak, en Iran, en Syrie, en Égypte, au Liban, en Libye.... Et pendant ce temps, le reste de l’humanité se frotte les mains et se régale ! L’extermination du monde musulman par les musulmans est en marche.
    MC

    Chicha et air pollué
    En bas de l’immeuble où nous habitons, il y a un café à chicha. Depuis qu’il est là,  nous n’arrivons plus à dormir normalement et l’air devient irrespirable dans les chambres, même en fermant les fenêtres. En été, on est obligé de supporter la chaleur de l’été parce que si on ouvre les fenêtres la fumée rentre. Ce café à chicha nous a causé des maladies respiratoires et des allergies. Je ne comprends pas comment on peut autoriser des cafés à chicha dans des zones résidentiels!
    C. S.

    Change: Marges exagérées
    La marge entre le cours achat et le cours vente au public des devises m’a toujours parue exagérée. Pour un euro elle est + de 0,60 DH, soit environ 5%. Aussi pour la dotation touristique de 40.000 DH, le manque à gagner pour un voyageur avoisine les 2.000 DH, d’où son recours aux moyens alternatifs, parfois au détriment de ses principes. Et ces circuits qui n’échappent guère à votre vigilance, ne sont pas toujours orthodoxes, et altèrent de plus vos statistiques. Donner l’occasion à un établissement d’engranger autant de profit, sans débours, et sans aucune prise de risque, dans une simple opération de manipulation de billets de banque, me paraît pour le moins qu’on puisse dire démesuré.
    N. N.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc