×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Agriculture: Le nouveau défi alimentaire DNES à Paris, Malika ALAMI

Par L'Economiste | Edition N°:3976 Le 26/02/2013 | Partager
Un partenariat Maroc-France pour développer l’amont du secteur
Formation, lycées agricoles, recherche… le Maroc s’appuie sur l’expertise française
Des stages en France au profit des étudiants de l’IAV et de l’ENA de Meknès

Sur le plan de la formation agricole, il a été procédé, en marge du salon, à la signature de la convention relative au Stage 250. Cette opération a permis depuis 1991 la formation de plus de 5.000 étudiants

Le Maroc et la France étudient de nouvelles pistes de coopération dans le domaine agricole. C’est ce qui a été annoncé à l’issue de la rencontre de Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, avec son homologue français, Stéphane Le Foll, en marge du Salon de l’agriculture à Paris. “La France fera tout pour réussir un partenariat fort et durable avec le Maroc pour le développement de la filière agricole, dans son ensemble, au niveau du secteur de production mais aussi des enjeux économiques et d’alimentation’’, a indiqué le responsable français. Pour l’heure, il est prévu de développer ensemble la formation et la recherche, mais également le renforcement des interprofessions dans le Royaume. Au-delà, il est aussi question de réfléchir conjointement à l’avenir de l’agriculture et d’aborder l’activité dans sa globalité, c’est-à-dire dans sa dimension économique, mais alimentaire. Ce défi étant le même partout aujourd’hui, aussi la coopération franco-marocaine envisage de conclure un partenariat prochainement, est-il indiqué.
Avant cela, Aziz Akhannouch veut tirer profit de l’expérience française en matière d’enseignement dans les lycées agricoles. «Le Maroc dispose d’une quarantaine de lycées qui ont besoin d’une mise à niveau et d’un outil pédagogique pour l’amélioration du savoir», a-t-il déclaré. A ce sujet, un accord est en cours de préparation avec le ministre français de l’Agriculture, attendu en visite au mois d’avril au Maroc. En attendant, sur le plan de la formation agricole, il a été procédé, en marge du salon, à la signature de la convention relative au Stage 250, réalisé chaque année en France au profit des étudiants de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et de l’Ecole nationale de l’agriculture de Meknès. Cette opération consiste en la création de 250 stages en entreprises et en exploitations agricoles et para-agricoles. Et ce, dans le cadre de l’accord de coopération conclu en 1991 entre les ministères de l’Agriculture marocain et français. Ces stages, d’une durée de deux mois et demi, concernent 200 étudiants ayant achevé avec succès la première année des études agronomiques dans leur instituts respectifs et 50 étudiants de la 5e année sous une forme professionnalisante. Depuis son lancement, ce système de stages a permis l’encadrement et la formation de 5.090 étudiants, à travers 22 éditions.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc