×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Agadir: Le complexe sportif opérationnel en mars

Par L'Economiste | Edition N°:3975 Le 25/02/2013 | Partager
L’infrastructure a été retenue pour abriter le mondial des clubs de football
Visite technique de la FIFA

Un investissement de 1,2 milliard de DH, une superficie globale de 45 ha, 45.000 places, 5.000 places de parking, sont quelques chiffres du complexe sportif d’Agadir

LA capitale du Souss se prépare à un grand événement sportif. Elle devrait abriter fin 2013 le mondial des clubs de football. Une commission technique de la FIFA a visité hier le grand stade d’Agadir. Ce dernier a été retenu au même titre que celui de Marrakech pour accueillir cette manifestation d’envergure. Pour le moment, le chantier est en phase finale avec un taux de réalisation de près de 98%, est-il indiqué. Plus que quelques agencements et le complexe devrait être livré. Selon une source bien informée, le premier match test est programmé fin mars. Pour l’heure, tout le monde s’active à l’intérieur comme à l’extérieur du stade pour achever l’infrastructure dans les temps, surtout que les représentants de la FIFA suivent de près l’état d’avancement du chantier. Mercredi dernier, ils ont examiné à la loupe le complexe et ont constaté qu’il répond aux normes en la matière et aux exigences de la FIFA. Au total, pour la réalisation de ce mégaprojet, c’est 1,2  milliard de DH qui a été  investi. Une enveloppe qui a été revue à la hausse avec l’actualisation des prix puisque la première estimation du coût du projet en 2003 était de 817 millions de DH. D’une capacité de 45.000 places dont 10.000 couvertes, le futur stade est pensé comme un équipement structurant, s’intégrant dans son cadre environnemental. A l’intérieur de la structure, les équipements prévus font un clin d’œil aux couleurs nationales, notamment au niveau des sièges et de la toiture. Outre le terrain de football, qui est polyvalent et pourra ainsi être utilisé pour d’autres disciplines grâce à une piste d’athlétisme de huit couloirs, l’infrastructure comprend de même un stade annexe avec une piste d’athlétisme dotée de six couloirs. De nombreux aménagements annexes ont été aussi aménagés. Il s’agit, entre autres, d’une loge royale, de bureaux administratifs, de centres médicaux sportifs et locaux pour la presse. Au niveau du hors site, deux dessertes routières mènent désormais au complexe. Pour rappel, ce sont Saâd Benkirane et Vittorio Gregotti, lauréats du concours international en 1999 pour la réalisation de ce complexe, qui sont les architectes du projet.
Pour concevoir les plans du stade d’Agadir, l’architecte marocain et son confrère italien disent avoir été fortement inspirés par les caractéristiques du site retenu. Un terrain à la topographie mouvementée situé au piémont de l’Atlas à l’extérieur de la ville sur la route nationale 8 menant vers Marrakech et l’aéroport. Sur le plan fonctionnement, la gestion du complexe est confiée à la Sonarges.


De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc