×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Lydec fait mieux que les prévisions

Par L'Economiste | Edition N°:3975 Le 25/02/2013 | Partager
Hausse de 4,4% du chiffre d’affaires à plus de 6 milliards de DH
Les bénéfices ont atteint 274 millions de DH
Recrutement de 500 collaborateurs sur les cinq prochaines années

Source: Lydec
La progression du parc client et l’augmentation des projets d’urbanisation ont soutenu les ventes de Lydec en 2012. D’un autre côté, il a augmenté de 38% ses investissements pour les porter à 1,2 milliard de DH

Lydec dépasse les prévisions des analystes. La société de distribution d’eau et d’électricité a hissé son chiffre d’affaires à plus de 6 milliards de DH en 2012 en hausse de 4,4%. Les ventes ont été soutenues par la progression du parc client mais aussi l’augmentation des projets d’urbanisation. Cela dit, le chiffre d’affaires eau réalisé auprès des industriels a enregistré une baisse de 9,7%. Cela montre bien le ralentissement de la production dans les usines. Les entreprises ont utilisé moins de 3/4 de leur capacité de production l’année dernière.
Au niveau des indicateurs de rentabilité, l’excédent brut d’exploitation s’est établi à 863 millions de DH en stagnation d’une année à l’autre. L’opérateur a enregistré 274 millions de DH de profits. Il proposera un dividende de 22,5 DH à ses actionnaires contre 23 DH l’année précédente.
En dehors des risques liés à son activité, le différend avec la mairie de Casablanca qui n’a toujours pas été dénoué est un facteur de risque supplémentaire pour Lydec. Pour rappel, la mairie réclame à l’opérateur 1,4 milliard de DH au titre des réclamations et des redressements comptables après un audit sur le contrat de Lydec entre 1997 et 2006. De son côté, Lydec estime avoir réglé la plus grande partie des redressements notifiés par la mairie dans le cadre de l’avenant au contrat de gestion déléguée signé en 2009. Elle maintient sa position après les résultats de l’expertise menée par un cabinet indépendant sur les conclusions du rapport du Conseil de la ville. Cela promet des négociations tendues pour la deuxième révision quinquennale du contrat de gestion déléguée. En attendant l’issue du désaccord entre les deux parties, Lydec a augmenté ses investissements de 38% en 2012 pour les porter à 1,2 milliard de DH. Plus de la moitié (54%) ont été investis dans l’activité assainissement. La filiale de Suez Environnement va renforcer ses opérations sur ce créneau cette année. Pour ce faire, l’entreprise compte notamment sur le renforcement de ses effectifs. Elle prévoit de recruter 500 collaborateurs sur les cinq prochaines années.


F. Fa.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc