×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:3974 Le 22/02/2013 | Partager

• Distribution d’aides: Le démenti de Benkirane
Abdelilah Benkirane a coupé la route aux «rumeurs qui circulent dans certaines villes affirmant que les citoyens doivent remplir des formulaires auprès de l’administration des impôts pour bénéficier des aides directes de l’Etat». Le chef du gouvernement a considéré qu’il s’agit d’une action qui «vise à perturber le travail du gouvernement», soulignant que son équipe fera preuve de fermeté face à ces agissements. Une enquête est actuellement en cours pour déterminer les responsables.

• Conseil de gouvernement
Le Conseil de gouvernement, tenu jeudi dernier à Rabat, a permis d’adopter une série de textes. En tête, le projet de loi relatif à la profession notariale, qui détermine les principes d’organisation du concours d’accès, ainsi que des stages et des examens professionnels. Le Conseil a également entériné un projet de décret lié aux conditions d’octroi des autorisations d’édition et de distribution du Coran. A cela s’ajoute le projet de décret déterminant la liste des instituts d’enseignement supérieur indépendants des universités. L’idée était d’ajouter à cette liste l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel et du cinéma, ainsi que l’octroi de nouvelles dénominations à certaines écoles supérieures.

• Compensation: Une ardoise de 21 milliards de DH
Les arriérés de paiement de l’Etat vis-à-vis des sociétés pétrolières et gazières au titre de la compensation des produits pétroliers s’alourdissent. Ils sont à 21 milliards de dirhams au 20 février. Un montant qui inclut les arriérés des 18 milliards de dirhams  au titre de l’année 2012. Des opérateurs vont jusqu’à parler d’asphyxie.  D’autres pourraient geler leurs programmes d’investissement.

• 400 sociétés en colère contre l’ONEE
Des sociétés attributaires de marchés de l’ONEE sont en colère contre l’Office. Et pour cause, le non-paiement des arriérés dus pour services rendus et travaux effectués notamment dans le milieu rural à quelque 400 sociétés. Le montant de ces arriérés s’élève à 500 millions de DH.  Des plaintes, dont L’Economiste détient copie, ont été envoyées au chef du gouvernement, au ministre en charge de l’Energie et des Mines et au directeur de l’ONEE. Les sociétés lésées menacent d’organiser un sit-in devant le siège de l’Office et de porter leur affaire devant la justice. 

• Comarit: Le redressement judiciaire accordé
La demande de redressement formulée par la Comarit en juillet dernier a été acceptée. La décision a été prise par le tribunal de commerce de Tanger jeudi dernier. La loi accorde à l’entreprise 4 mois pour présenter un plan de redressement. Par la force de la loi, la saisie des bateaux est levée. Plus aucune saisie n’est possible. Ce redressement va permettre à la compagnie maritime de souffler un peu et sortir la tête de l’eau le temps de présenter un business plan viable. Il est à prévoir que la flotte pourrait être débloquée dès les prochains jours. Selon des sources proches du dossier, la flotte, en dépit du temps passé en rade, pourrait être remise en l’état rapidement.

• Un 2e indice des prix de l’immobilier
L’Association marocaine des agences immobilières (AMAI) travaille actuellement sur un projet d’indice des prix des biens immobiliers à Casablanca. Il pourrait être livré en 2013. L’indice serait ainsi le 2e du genre après celui de Bank Al-Maghrib, couvrant tout le Maroc.

• Délais de paiement: Bientôt des virements
Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement, s’est engagé lors des 3es Assises de l’industrie à Tanger à accélérer le paiement des entreprises qui opèrent avec son département. Une plateforme informatique va être mise en place pour le suivi des échéances de paiement. Cette mesure concernera d’autres secteurs aussi, selon Rabbah.

• Affaire TangerMed: Les syndicats étrangers outrés

La Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) condamne les jugements prononcés contre les deux syndicalistes UMT, Saïd Elhairech et Mohamed Chamchati, dans le cadre de l’affaire TangerMed. Elhairech a été condamné à un an de prison ferme pour «entrave à la liberté de travail», tandis que Chamchati a écopé de 2 ans et demi. Pour l’ITF, il s’agit de jugements «illégitimes et invraisemblables». (Voir aussi pages 34 & 35).

• Méditel lance  le mobile money
Le deuxième opérateur télécoms vient de lancer un nouveau produit mobile money. Baptisé Méditel Cash, ce produit a été conçu en partenariat avec BMCE Bank, s’appuyant sur l’expérience d’Orange en Afrique. Il consiste en un dépôt-retrait d’argent auquel s’ajoutent un transfert et une recharge Méditel.

• Un schéma national de l’armature urbaine en cours
Le gouvernement se penche, via son ministère en charge de l’Urbanisme, sur la mise en place d’un schéma national de l’armature urbaine. «L’objet majeur du schéma est d’établir un document prospectif qui permettra d’éclairer les décideurs quant à la structuration et le renforcement de l’armature urbaine nationale», indique Abdelouahd Fikrat, directeur de l’aménagement du territoire au ministère de l’Habitat. En gros, le schéma vise à résoudre les problématiques de l’encadrement et de la canalisation de la croissance urbaine, de la concurrence interurbaine et de la place des villes nouvelles.

• Nouveau directeur à l’Onssa
La vague des nominations se poursuit au sein du Conseil de gouvernement, en conformité avec les dispositions de la loi organique réglementant ce domaine. Ainsi, il a été décidé de nommer Ahmed Benthami à la tête de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). 

• 490 millions de DH pour le rural
Une enveloppe de 490 millions de DH est réservée en 2013 au financement d’un premier lot de 93 projets. Ces derniers ont été sélectionnés  après avoir satisfait les conditions d’éligibilité du FDR (Fonds du développement rural) mentionnées dans l’appel à projets lancé en août 2012. L’apport financier du FDR représente au maximum 50 % du montant total sans dépasser un plafond de10 millions de DH. Les projets à financer tournent autour des activités non agricoles génératrices de revenus, de la préservation de l’environnement rural, de la valorisation du patrimoine naturel et culturel et l’urbanisation intermédiaire. 

• Deux portails dédiés aux énergies renouvelables
L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) vient de lancer deux portails dédiés aux énergies renouvelables. www.wind-science.org et www.pv-science.org regroupent les actualités scientifiques relatives aux énergies éolienne et solaire. Le 1er site présente, entre autres, une carte dynamique des différents parcs éoliens à l’échelle du Royaume. Elle devrait couvrir par la suite le monde entier.

• Bac: La liste des fraudeurs
Mohamed Louafa, ministre de l’Education nationale, vient de publier une nouvelle liste. Après celle des entreprises sous-traitantes, cette fois-ci, il s’agit de celle des fraudeurs au bac. Le document, disponible sur le site du ministère, donne les numéros des candidats, les filières, le mode de fraude ainsi que la sanction. En effet, lors de la session de juin dernier, plus de 3.000 cas de fraude ont été recensés. 52% des cas ont été recensés chez les candidats libres. Le téléphone portable arrive clairement en tête des moyens de fraude. La nouveauté de cette année était l’utilisation massive des réseaux sociaux.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc