×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

USA-Japon: Sur la piste d’une alliance

Par L'Economiste | Edition N°:3974 Le 22/02/2013 | Partager
Création de la plus grande ZLE du monde, alliance militaire… les projets
Un sommet prévu ce vendredi

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, devrait rencontrer, ce 22 février à Washington, le président américain, Barack Obama.  Les deux hommes évoqueront le Partenariat transpacifique de libre-échange ainsi que les moyens de renforcer l’alliance nippo-américain

ALLIANCE de sécurité USA-Japon, relations économiques et commerciales ou encore coopération bilatérale... le menu du sommet réunissant les deux pays promet d’être riche en échanges. La rencontre prévue ce 22 février, va aussi donner l’occasion au Premier ministre japonais conservateur, Shinzo Abe, chargé de remettre à flots l’économie nipponne, de se réunir avec le président américain, Barack Obama.
Les deux dirigeants devraient aborder la participation du Japon, souhaitée par les USA, au Partenariat transpacifique (TPP), en vue de constituer la plus vaste zone de libre-échange du monde. La présence de la troisième économie mondiale donnerait une toute autre dimension au projet. Celui-ci réunit neuf autres pays (Australie, Brunei, Chili, États-Unis, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour, Vietnam), mais pas la Chine. Les débats s’annoncent houleux surtout qu’il existe des oppositions (côté Japon) en raison du risque de levée des barrières douanières sur les produits agricoles actuellement protégés, notamment sur le riz.
Outre la politique monétaire, l’état de santé du Japon s’invitera aussi au débat. Habitué aux excédents commerciaux, l’archipel a subi, en janvier dernier, le pire déficit de ses annales, près de deux ans après l’accident nucléaire de Fukushima qui gonfle sa facture énergétique. Le déséquilibre de la balance commerciale a atteint l’équivalent de 13 milliards d’euros, selon le ministère des Finances. Rappelons que lors du dernier G20 à Moscou, ministres des Finances et banquiers des principaux pays riches et émergents ont appelé «à poursuivre l’effort pour construire une union économique et monétaire plus forte dans la zone euro et pour lever les incertitudes liées à la situation budgétaire au Japon et aux Etats-Unis».
Alliance militaire stratégique, Corée du Nord et commerce transpacifique sont aussi au menu de la rencontre. Shinzo Abe, qui sera accompagné à Washington par son ministre des Affaires étrangères, Fumio Kishida, veut montrer qu’il tient à son alliance stratégique avec les Etats-Unis. «Ce lien est d’autant plus vital aux yeux du Japon qu’il est confronté à une grave crise avec la Chine et s’inquiète des visées nucléaires de son voisin nord-coréen qui vient d’effectuer un troisième essai atomique», selon certains observateurs. Enfin, Shinzo Abe devrait annoncer la ratification prochaine par le Japon de la Convention de La Haye sur les enlèvements internationaux d’enfants.
F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc