×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Europe

Ouigo: Le TGV low cost lancé

Par L'Economiste | Edition N°:3973 Le 21/02/2013 | Partager
Des places à partir de 10 euros
Une classe unique avec le même confort que la deuxième classe du TGV

Le TGV low cost, une veritable aubaine pour les voyageurs en France qui pourront, à partir du 2 avril prochain, procéder aux réservations en ligne pour Ouigo. L’exploitation se fera à partir de Marne-la-Vallée près de Disneyland Paris à destination de Lyon-Saint-Exupéry, Marseille et Montpellier


TANT attendus, les TGV «low cost» viennent d’être lancés. Nommés Ouigo (we go), ces trains offrent des trajets à prix cassés (entre 10 et 85 euros), 30% moins chers. «On est en temps de crise, les Français ne peuvent plus se permettre de voyager, si l’on considère les prix des billets, ou bien de l’essence et des péages si on prend la voiture», explique Barbara Dalibard, directrice générale de la SNCF. «Les Français aiment le train et particulièrement à grande vitesse, mais il ne trouvent pas toujours des offres suffisamment compétitives avec la voiture. C’est particulièrement vrai pour les familles.
Avec cette offre, nous allons conquérir un public qui ne pensait pas avoir accès à la ligne grande vitesse», a indiqué Guillaume Pepy lors de la présentation de la première rame, le 19 février dernier à la gare de Marne-la-Vallée à l’est de Paris. C’est depuis cette gare, inspirée du modèle des compagnies aériennes low cost, que seront desservies, à partir du 2 avril prochain, les gares du sud-est de la France, notamment Marseille, Montpellier et Lyon. La SNCF promet 62 circulations hebdomadaires dont 3 allers-retours quotidiens et 4 les week-ends.
La société ferroviaire prévoit également des tarifs adaptés aux besoins des voyageurs.
En effet, Ouigo propose 25% des places à moins de 25 euros et promet 400.000 billets par an à 10 euros. Ce n’est pas tout, puisque le petit dernier de la SNCF a également pensé aux familles nombreuses avec des billets enfants à un prix fixe de 5 euros et des prix de groupes (4 à 8 personnes) à 20 euros le voyageur.
Avec le prix le plus bas du marché, la qualité des services reste la même. Ces trains n’ont rien à envier aux pionniers du transport ferroviaire français. Les notions de confort et de sécurité n’ont pas changé, si ce n’est que les nouvelles rames roses et bleues ne contiennent qu’une seule classe et pas de wagon bar. Aussi, le nouveau réaménagement du train en duplex permet d’accueillir jusqu’à 1.268 passagers marquant ainsi une hausse de 20% par rapport aux deux rames du TGV. La SNCF a pensé à tout puisque les trains sont également dotés de 4 espaces adaptés pour accueillir les fauteuils des personnes à mobilité réduite, leur permettant de voyager en toute tranquillité et dans de bonnes conditions.
Après deux ans et demi de travail acharné, «Ouigo permettra la création d’environ 100 postes et mobilisera près de 200 personnes, tous corps de métiers confondus», affirme la SNCF. Toutefois, pour garantir ses coûts imbattables, Ouigo sera en vente unique en ligne sur le site créé à cet effet ainsi que sur certains sites de voyages.


De notre correspondante à Paris, Mariem TABIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc