×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Huile d’olive
Le marketing «santé-nutrition» s’installe

Par L'Economiste | Edition N°:3972 Le 20/02/2013 | Partager
Encourager la consommation… en priorité
Équilibre alimentaire et saveurs distinctives aussi
Rencontre internationale du 27 février au 1er mars

CAPITALE historique de l’olivier au Maroc, Meknès ne compte plus se contenter de ce statut. Désormais, c’est sur le plan de toute la région méditerranéenne que la cité ismaélienne veut exercer son leadership et sa notoriété dans le domaine de l’huile d’olive.
Outre la promotion de la consommation de l’huile d’olive, Meknès instaure un mode de vie oléicole à sauvegarder pour les générations futures, et l’exporter aux autre pays. «L’occasion se présente encore une fois pour cette ville afin de confirmer ses ambitions, puisqu’elle abrite à partir du 27 février au 1er mars la 6e édition des Journées méditerranéennes de l’olivier à Meknès», annonce Noureddine Ouazzani, responsable de l’Agropole Olivier ENA Meknès.
«Qualité, santé et diète méditerranéenne: au cœur de la compétitivité, du marketing et des stratégies de commercialisation de l’huile d’olive» est le thème choisi pour cette 6e édition. «Une thématique qui répond parfaitement aux préoccupations actuelles de la filière oléicole nationale et internationale.
D’autant plus que la promotion de la consommation de l’huile d’olive de qualité présente des opportunités intéressantes à saisir au niveau des marchés local et international. Selon le dernier rapport de l’agropole, «seulement 3,5% de la population planétaire consomme l’huile d’olive». «Il est de notre devoir d’encourager le reste de la population (96,5%) à en faire autant à un moment où la «diète méditerranéenne» est reconnue par l’Unesco comme patrimoine mondial culturel immatériel de l’humanité», souligne Ouazzani. D’ailleurs, l’événement réunira d’éminents experts nationaux et internationaux, ainsi que des représentants des différents pays oléicoles méditerranéens dont l’Espagne, l’Italie, le Portugal, la Turquie, la France… La rencontre prévoit des conférences scientifiques et techniques ainsi que des études de cas.
Il y aura aussi des échanges lors des tables rondes sur «Les stratégies de promotion et compétitivité», «La qualité nutritionnelle de l’huile d’olive», «Les bienfaits sur la santé humaine, cosmétique», et «Les goûts et saveurs de l’huile d’olive et la gastronomie».
La rencontre de Meknès a aussi des visées promotionnelles. En effet, l’olivier constitue l’un des principaux piliers de l’économie agricole des pays de la Méditerranée. «Par ses deux principaux produits dérivants, le fruit et son huile, l’olivier joue un rôle économique important, tant par l’emploi qu’il génère que par l’équilibre social et environnemental des régions méditerranéennes qui assurent 97% de la production oléicole mondiale estimée à 3,3 millions de tonnes d’huile d’olive», justifie le dirigeant de l’agropole. Pour lui, «l’accroissement actuel de la production d’huile d’olive et le renforcement de l’intérêt mondial pour les produits oléicoles ont incité un grand nombre de pays de la Méditerranée à déployer des efforts pour améliorer la production».
Ce qui a placé la filière oléicole dans un contexte concurrentiel où seules la qualité, la notoriété et la distinction du produit «huile d’olive» priment.
Les efforts des producteurs et des opérateurs du secteur oléicole portent, ainsi, sur la stimulation de la demande de l’huile d’olive sur les marchés traditionnels de consommation et sur la création de cette demande sur les marchés émergents et potentiels avec une approche intégrée «production-marketing-commercialisation».
Un trio stratégique notamment pour la région de Meknès qui ambitionne d’exporter sa production partout dans le monde. Un pari relevé, entre autres, par l’association Udom et Ouazzani.
Ce chercheur affirme que «la composition de ce singulier jus de fruit, sa richesse en éléments bioactifs et en antioxydants naturels lui confèrent l’attribut «aliment fonctionnel» de haute valeur nutritive dont la consommation associe parfaitement équilibre alimentaire et saveurs distinctives». «Les qualités de l’huile d’olive et ses apports nutritionnels sont incontournables pour développer sa compétitivité et constituent les bases des stratégies actuelles de marketing», conclut-il.

 

 

Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc