×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Le court métrage fait son festival à Tiznit

Par L'Economiste | Edition N°:3971 Le 19/02/2013 | Partager
Troisième édition du 1er au 03 mars 2013
Près de 20 pays participants

Pour cette édition 2013, ce sont près de 20 pays qui participeront à la compétition avec une vingtaine de films prévus au programme

Le cinéma a rendez-vous à Tiznit pour une troisième édition du Festival International du Court Métrage (FICMT). Une manifestation annuelle qui devient incontournable pour les cinéphiles de la région. «Un festival consacré exclusivement aux courts métrages offre la possibilité aux jeunes cinéastes de faire leurs preuves», explique ce cinéphile. D’autant plus que dans ce genre de projet, le budget est maîtrisable, ce qui n’est pas le cas pour les longs métrages qui exigent des budgets plus conséquents, a-t-il ajouté. Pour le public, c’est une occasion de découvrir un grand choix de films aussi bien nationaux qu’internationaux. Dans ce sens, et pour cette version 2013, ce sont près de 20 pays qui participeront à la compétition notamment, l’Espagne, la France, l’Iran, l’Italie, la Mauritanie, le Mexique, l’Algérie, la Belgique, la Canada, Cuba, Djibouti, l’Egypte, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Suisse, la Syrie, la Tunisie, les U.S.A et bien sûr le Maroc. Durant trois jours, 20 films sont donc en compétition. Les fictions, à thèmes libres, permettront un espace d’échange pour les jeunes cinéastes de la région qui pourront découvrir un cinéma varié et différent. «C’est aussi une occasion de favoriser le partage et les échanges d’expérience entre professionnels du cinéma et public», explique Jamal Idoumjoud, Directeur du FICMT. Trois prix seront remis lors de la cérémonie de clôture, le prix du Jury, le prix du public et le grand prix « La Poterne d’argent».
Des projections hors-compétition sont par ailleurs prévues pour des séances scolaires. Une façon d’initier le public dès son plus jeune âge au 7ème art. Il faut préciser enfin que, cette année, c’est le court métrage français qui sera à l’honneur. Après le succès connu par les deux précédentes éditions, La troisième livraison du Festival International du Court Métrage de Tiznit (FICMT) promet d’être une réussite. D’autant plus que c’est une occasion de mettre en avant la ville d’argent qu’est Tiznit aussi bien au niveau national qu’international. Et ce, à tous les niveaux, culturel, social, économique et touristique. Une bonne promotion pour la région.


F. N.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc