×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Formations professionnelles privées
Le processus de qualification 2012 est lancé

Par L'Economiste | Edition N°:3971 Le 19/02/2013 | Partager
Dossiers à déposer avant fin février
42.780 lauréats en 2011 et 84.419 stagiaires inscrits en 2012
384 établissements accrédités

L’année 2012 voit l’émergence de nouvelles filières se proposant à la qualification. Il s’agit notamment des secteurs de l’agroalimentaire et du transport & logistique

Les Etablissements de formation professionnelle privée (EFPP) souhaitant obtenir la qualification d’une ou plusieurs de leurs filières ont jusqu’à fin février pour déposer leurs demandes de candidature. Les dossiers sont à retirer auprès de la Délégation régionale ou du Service extérieur de la Formation dans le territoire où se trouve l’établissement.
Tout EFPP ayant déjà formé au moins une promotion de lauréats dans la ou les filière(s)  proposée(s) à la qualification peut déposer son dossier. Il faut tout de même qu’il ne fasse l’objet d’aucune sanction, irrégularité ou litige et qu’il ait déposé son Brevet d’aptitude professionnelle avant le 31 décembre dernier. Ce processus de qualification des formations professionnelles privées a débuté en 1998, comptant dès lors 14 opérations réalisées depuis le lancement. Résultat aujourd’hui : 45% de l’effectif global des stagiaires en formation professionnelle privée ont été formés dans des filières qualifiées. Le secteur compte en tout 1.596 EFPP opérationnels avec 84.419 stagiaires inscrits en 2012 (soit 26% de l’effectif global du secteur de la formation professionnelle) et 42.780 lauréats de la promotion 2011. Avec 10.420 formateurs, le taux d’encadrement moyen est de 8 stagiaires par formateur. La Charte nationale d’éducation et de formation a placé le secteur de la formation professionnelle privée au rang de partenaire de l’Etat en matière de valorisation des ressources humaines, l’ayant ainsi investi d’une mission de service public.
Dès 2008, plusieurs programmes ont été lancés, dont le développement des licences professionnelles en partenariat avec les universités et les EFPP. Les résultats restent tout de même faibles : seules 4 conventions de partenariat ont été signées entre les EFPP et les universités marocaines. Ainsi, seulement 72 étudiants ont pu bénéficier de ces formations en licences professionnelles dans le cadre de ces conventions, 72 contre les 10.000 prévus en 2012. Pour compenser ce retard, les EFPP ont mis en place des conventions avec des universités étrangères (54 licences professionnelles dispensées au sein de 61 EFPP, accueillant 1452 étudiants au total). La qualification des filières de formations dispensées par les EFPP et les accréditations de ces derniers font partie d’un programme de mise à niveau visant à offrir des formations de qualité dont l’objectif premier est une insertion professionnelle plus en rapport avec la réalité du marché marocain.Il faut bien faire la distinction entre qualification et accréditation. La qualification est accordée à la filière même. Tandis que l’accréditation est liée directement à l’établissement. L’ensemble des filières dispensées par un EFPP accrédité dispose d’une qualification. Ainsi, tous les diplômes délivrés par ces établissements sont reconnus par l’Etat.


Sanaa EDDAÏF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc