×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Cinq disciplines pour le management durable

Par L'Economiste | Edition N°:3971 Le 19/02/2013 | Partager
Les outils de la PNL, 3e génération
Applicables à la fois sur le plan individuel et organisationnel

«La PNL fournit le mode d’emploi pour modifier nos stratégies internes inefficaces, instaurer des changements durables en nous et chez les autres, mobiliser nos ressources personnelles et réaliser nos rêves», indique Robert Dilts, qui animera un séminaire à partir du 28 février à Casablanca 

Considéré comme l’un des 10 meilleurs conférenciers au monde, Robert Dilts est un consultant et chercheur de renommée internationale. Il a fait partie du groupe de personnes à l’origine des outils de la programmation neuro-linguistique (PNL). Dilts a appliqué les principes et les techniques de modélisation de la PNL pour développer des processus de changement, comme le modèle du niveau logique, la ré-empreinte ou l’intégration des croyances conflictuelles. Il est aussi le développeur de la PNL 3e génération, dite systémique. 

 

- L’Economiste: Vous êtes l’un des meilleurs experts internationaux en PNL, pouvez-vous nous donner une idée sur ses domaines d’application?
- Robert Dilts: La programmation neuro-linguistique (PNL) a été développée dans les années 70, aux Etats-Unis, par Richard Bandler et John Grinder. Ils ont élaboré un ensemble coordonné de connaissances et de pratiques fondées sur une démarche pragmatique de modélisation des grands thérapeutes du moment Fritz Perls, Milton Erickson et Virginia Satir. À la fois un art, un ensemble d’outils et une philosophie de vie, la PNL a pour objet la modélisation de l’excellence humaine.
S’intéressant avant tout à «comment ça marche?» plutôt qu’à «pourquoi ça ne marche pas?», elle a développé des modèles simples et concrets pour décoder les compétences exceptionnelles de personnes reconnues pour leur savoir-être et savoir-faire (pédagogues, psychothérapeutes, coachs, entrepreneurs, gestionnaires, négociateurs, artistes, sportifs, etc.) et les rendre accessibles à toute personne désireuse de développer son potentiel. Cette démarche pragmatique a donné naissance à un modèle génératif de la communication, de l’apprentissage et du changement et de puissants outils d’intervention.
La PNL fournit le mode d’emploi pour modifier nos stratégies internes inefficaces, instaurer des changements durables en nous et chez les autres, mobiliser nos ressources personnelles et réaliser nos rêves. Ses domaines d’application sont le coaching et la relation d’aide, la pédagogie (enseignement, formation/animation, apprentissage), l’entreprise/l’organisation (gestion/management, médiation/négociation, coaching corporatif) et la performance (sports, arts, développement des capacités).

- Quel est son intérêt pour les managers?
- La PNL a développé des outils et des techniques particulièrement adaptés aux nouvelles exigences du management, axé sur la performance et le leadership des managers. Elle leur permet ainsi d’améliorer leur savoir-être et leur savoir-faire et de développer leurs habiletés de communication et de conduite de changement. 
Aujourd’hui, la PNL 3e génération s’intéresse à promouvoir le management durable, qui est l’expression des compétences et des pratiques qui favorisent le développement durable. 

 

- Quelle est votre définition du développement durable?
- Le développement durable est fondé sur la capacité d’un individu ou d’une organisation à répondre de manière appropriée à la fois aux risques et aux opportunités qui se présentent de manière imprévue. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire aujourd’hui que les organisations et les personnes qui les font vivre développent une flexibilité de comportements et une souplesse stratégique afin de gérer la complexité présente au quotidien. Comme Arthur C.Clarke l’a si bien remarqué, «The Future just isn’t what it used to be» ou «L’avenir n’est plus ce qu’il était». Ainsi, le développement durable est intimement lié à la loi de la variété requise de Ross Ashby, qui a servi comme fondement de l’un des postulats de la PNL: «Plus on a de choix mieux ça vaut…», et selon laquelle les systèmes ont besoin d’un certain degré de flexibilité afin de s’adapter efficacement aux changements qui se produisent dans leur environnement.
Dans son travail de pionnier, en 1990, «La cinquième discipline», Peter Senge préconise le développement de 5 disciplines pour conduire l’organisation et chacun de ses membres à progresser pour qu’elle devienne réellement une entité durable, donc une organisation apprenante. Ces 5 disciplines sont la maîtrise des modèles mentaux, la maîtrise personnelle, la vision partagée, l’apprentissage en équipe et la pensée systémique. Le séminaire, que j’animerai, explore les compétences, les outils et les techniques de la PNL 3e génération pour mettre en pratique ces cinq disciplines dans le but de promouvoir le développement durable à la fois sur le plan individuel et organisationnel.

 

Propos recueillis par Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc