×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Analyse

CMCP investit dans la production verte

Par L'Economiste | Edition N°:3968 Le 14/02/2013 | Partager
La compagnie inaugure en avril sa nouvelle station d’épuration
Un investissement de 50 millions de DH
De nouveaux produits seront développés en 2013

De 2007 à 2012, le chiffre d’affaires de CMCP a augmenté de près de 15%. Avec toutefois, une légère baisse de 2008 à 2009, en raison de la crise. La compagnie tire son épingle du jeu malgré la hausse vertigineuse du coût de l’énergie (25% en 2012), dont le poids dans le coût de production est de plus de 20%, et «l’inflation des salaires» (+5% par an). Pour 2013, la compagnie s’attend à des performances similaires à celles de 2012

LA Compagnie marocaine des cartons et des papiers (CMCP) s’engage dans la green attitude. La compagnie inaugure en avril prochain sa nouvelle station d’épuration, dont l’activité a démarré il y a déjà 7 mois dans son usine de Kénitra. CMCP a investi quelque 50 millions de DH pour ce projet, avec un soutien financier du Fonds de dépollution industrielle (Fodep). L’entreprise a également bénéficié de l’accompagnement de l’Agence du bassin du Sebou et du Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement. «Ce projet nous permettra d’être en totale conformité avec la réglementation marocaine en termes de respect de l’environnement», relève Bertrand Laplaud, PDG de CMCP. Cette nouvelle unité permettra, en effet, à la compagnie de diviser par 2 ses rejets en DBO (demande biologique en oxygène), par 3 ses  rejets en DCO (demande chimique en oxygène) et par 10 ses rejets en MES (matières en suspension). «Nous sommes dans une logique de développement durable. Ces dernières années, nous avons divisé par deux notre consommation en eau, et réduit notre consommation en énergie de près de 20%», souligne Laplaud.
CMCP est également la première société recyclant du papier au Maroc. Sur le segment papeterie, quelque 90% des intrants sont recyclés.  Après une année 2012 plutôt correcte (voir infographie), la compagnie s’attend à une année 2013 un tantinet plus difficile. Mais elle compte bien tirer son épingle du jeu. Cette année, CMCP prévoit de renforcer sa présence à l’export, notamment en Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire et Ghana). Actuellement, les exportations (en Espagne et en Afrique de l’Ouest) représentent environ 10% de son chiffre d’affaires. Cette part sera appelée à croître sur les prochaines années. Le spécialiste des emballages compte également développer de nouveaux produits en 2013 à l’intention de sa clientèle, notamment en matière d’emballages de fruits et légumes et de packaging industriel. D’ailleurs, chaque année, la recherche et développement absorbe près de 5% des coûts de la compagnie. «A l’avenir, nous prévoyons d’augmenter nos dépenses en R&D, à la fois pour la papeterie et la caisserie», annonce Laplaud. 
CMPC, employant quelque 1.300 personnes, produit chaque année près de 120.000 tonnes d’emballages, via ses sites de Casablanca, Kénitra et Agadir, pour un chiffre d’affaires de plus de 1,3 milliard de DH.


Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc