×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Evénement

Coût de la vie: Benkirane rassure

Par L'Economiste | Edition N°:3966 Le 12/02/2013 | Partager
Les prix ont augmenté «de seulement 1,3% en 2012»
Aucune décision sur l’augmentation du prix du gaz butane
Les mesures gouvernementales ont préservé le pouvoir d’achat, selon lui

Abdelilah Benkirane a fait valoir l’impact de l’environnement international sur l’évolution des prix, amortis par la Caisse de compensation 

«Je ne suis pas d’accord avec vous sur la hausse du coût de la vie». En répondant aux questions des députés lors de l’audition mensuelle d’hier lundi 11 février, le chef de gouvernement a prévenu que les niveaux des prix auraient pu être plus élevés sans l’intervention du gouvernement. En 2012, l’indice des prix a augmenté de seulement 1,3% par rapport à 2011. Effectivement, certains produits connaissent de grandes hausses comme les tomates et les produits avicoles. Par contre, les oignons, les pommes de terre et certains fruits ont vu leurs prix baisser. Globalement, l’indice des revenus des ménages a dépassé celui des prix des produits en 2012, selon une étude du HCP.
Pour Benkirane, 2012 a été une année difficile. Au niveau international, elle a été marquée par le repli des économies de certains partenaires commerciaux, parallèlement à l’envolée des prix des matières premières et le recul des transferts des MRE et des recettes touristiques. Au niveau interne, la sécheresse et la vague de froid ont eu un impact négatif sur la saison agricole et sur la croissance économique.
Benkirane a aussi fait valoir la volatilité des cours de change. La variation du dollar de 10 centimes par rapport au dirham a induit une hausse des dépenses de la compensation de 4 milliards de DH, soit 0,5% du PIB. Cela a également creusé le déficit de la balance des biens et services de 6 milliards de DH, soit 0,7% du PIB.
Le chef de gouvernement a affirmé que «la préservation du niveau des prix constitue l’une des plus grandes priorités du gouvernement». Parmi les mesures évoquées, la subvention du blé tendre et dur qui a coûté au gouvernement 800 millions de DH en 2012 et 500 millions de DH pour les premiers mois de cette année. A cela s’ajoutent les 55 milliards de DH prévus au titre de la dépense de la compensation.
Le gouvernement a également renforcé le contrôle des prix dans les marchés. En 2012, les inspecteurs ont relevé près de 5.000 cas de fraude, surtout que certains commerçants ont profité des rumeurs de hausse de certains produits. Benkirane a saisi cette opportunité pour rappeler qu’aucune décision n’a été prise au sujet de l’augmentation du prix des bombonnes de gaz. Il a également rappelé les mesures prises pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens. C’est le cas notamment de la poursuite de l’exécution des engagements du dialogue social qui ont coûté 13,2 milliards de DH en 2011 et 2012. En plus de 4 milliards de DH prévus en 2013, suite à la hausse de 600 DH dans les salaires nets des fonctionnaires. Il a également souligné la création de plus de 55.000 postes budgétaires en 2012-2013, en dépit des contraintes financières. D’autres mesures ont été évoquées par le chef de gouvernement. Il s’agit notamment de la hausse des pensions minimales de retraite à 1.000 DH et des bourses d’études qui ont coûté à l’Etat une enveloppe supplémentaire de 500 millions de DH. A cela s’ajoute la baisse des prix de 320 médicaments. Globalement, «le pouvoir d’achat des citoyens a connu une amélioration de 4,7% en 2011 et de 4,8% en 2012», a souligné Benkirane, qui a évoqué la hausse des crédits à la consommation de 9,8%, des recettes de l’IR de 9,6%.

 

 

Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc