×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Démarrage de Bombardier
L’échéancier de production respecté

Par L'Economiste | Edition N°:3965 Le 11/02/2013 | Partager
L’activité lancée dans une usine de transition, à Nouaceur
Les ressources humaines formées par l’IMA

Le premier groupe d’ajusteurs-monteurs a été formé conjointement par l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA) et Bombardier. A fin 2013, une centaine d’autres techniciens devraient être recrutés par l’avionneur canadien

LE 7 février est à marquer d’une pierre blanche dans le secteur de l’aéronautique. Ce jour-là, Bombardier Aéronautique Maroc a officiellement démarré sa production. Dix-huit ajusteurs-monteurs, formés par l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA), ont intégré le site de l’avionneur canadien, à Nouaceur. Leur mission, fabriquer les premières composantes de Bombardier, notamment des commandes de vol des avions de la série CRJ. L’équipe est aussi composée d’employés provenant des usines de Belfast (6) et de Montréal (4). D’ici la fin de l’année, quelque 150 nouveaux techniciens doivent venir renforcer les équipes de l’avionneur. Ce dernier a établi un partenariat avec l’IMA pour la sélection et la formation de ses futures compétences.
Selon un communiqué de la maison mère, l’activité a démarré dans une usine de transition afin de respecter l’échéancier de production. En effet, «l’entreprise a prolongé son calendrier de construction de sa nouvelle usine», annoncée en novembre 2011. Toutefois, le plan de production est maintenue d’où le démarrage dans cette unité de transition, située à proximité des futures installations permanentes. «C’est un jalon excitant pour nous car nous voyons nos activités au Maroc prendre forme», a déclaré le directeur général de Bombardier Maroc, Hugo Brouillard.
L’investissement annoncé par Bombardier Aéronautique s’élève à 200 millions de dollars sur 5 ans et devrait générer la création de 850 emplois directs et 4.000 indirects au cours des huit prochaines années. Rappelons que l’accord signé en novembre 2011 entre le Maroc et l’entreprise canadienne stipule que Bombardier  bénéficiera d’une exonération fiscale durant ses cinq premières années d’activité, en plus d’un taux préférentiel sur l’IS, ne dépassant pas les 8,75% durant 20 ans. Des avantages qui ont motivé la décision d’installation de l’avionneur canadien dans le Royaume. Le groupe a été aussi séduit par les faibles coûts de transport et d’expédition, la proximité de l’Europe, les coûts manufacturiers concurrentiels et l’engagement du gouvernement marocain à développer l’industrie aéronautique.
Bombardier est le seul constructeur au monde à fabriquer à la fois des avions et des trains. Pour l’exercice 2011, les revenus de l’entreprise ont été de 18,3 milliards de dollars. Bombardier emploie près de 63.000 personnes dans plus de 60 pays. Son siège social est situé à Montréal.


F. E. O.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc