×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Microsoft dévoile sa stratégie dédiée à l’Afrique
DNES au Caire, Amin RBOUB

Par L'Economiste | Edition N°:3964 Le 08/02/2013 | Partager
Le groupe s’engage à investir 75 à 100 millions de dollars en 3 ans
Formation et certification de 200.000 jeunes

Microsoft parie sur l’Afrique. Le géant mondial du software déploie de gros moyens via le lancement, le 5 février au Caire, d’une nouvelle vision dédiée au continent noir. Une vision baptisée «Initiative 4 Afrika» qui est le fruit de 8 mois de réflexion. Pour réussir ce pari, Microsoft s’engage à investir 75 à 100 millions de dollars en 3 ans. Autres engagements, former et certifier  quelque 200.000 jeunes pour favoriser leur insertion professionnelle. L’enjeu étant de créer des canaux directs de communication,  libérer les initiatives et accroître le développement de compétence par la vulgarisation et la facilitation de l’accès aux TIC. L’Initiative  ambitionne de «créer des opportunités et de l’employabilité non traditionnelle». Aux yeux de Samir Benmakhlouf, DG de Microsoft Maroc, «l’Initiative 4 Afrika démontre l’implication et l’engagement dans la durée de Microsoft pour la démocratisation de l’accès à la technologie, mais aussi pour la formation et l’amélioration de l’employabilité des talents locaux».
La stratégie sera déployée sur la période 2013-2016 via l’implémentation d’une série de mesures et actions. Au fait, Microsoft perçoit l’Afrique en tant que l’un des gros potentiels démographiques en termes de jeunesse. Ce qui implique un gisement inépuisable d’ambitions, d’initiatives, de nouvelles idées... «Le potentiel jeune peut être un atout mais aussi une contrainte si les moyens ne sont pas mis à contribution», avertit Ali Faramaoui, corporate vice-président Mena. Par moyens, Microsoft entend des infrastructures de base, un environnement des affaires incitatif, l’innovation et surtout la capacité de déploiement des différentes stratégies.
«Nous avons consacré un budget allant jusqu’à 100 millions de dollars en 3 ans. L’objectif est de parvenir à mettre des dizaines de millions de dispositifs intelligents au profit de jeunes amenés à développer des réseaux et des applications», annonce Faramaoui. Les nouvelles applications devront drainer des liquidités et des revenus réguliers à des milliers de jeunes. Autres objectifs, la mise en ligne de 1 million de PME et TPE africaines ainsi que la formation, l’amélioration des compétences de la population active. «Notre ambition est de permettre à des milliers de jeunes, à des entrepreneurs, des développeurs ainsi que la société civile de libérer leurs initiatives et de contribuer au développement», insiste Fernando de Sousa, DG de l’Initiative For Afrika. La stratégie repose sur plusieurs axes: l’innovation en Afrique par les Africains, une académie (AfrikaAcademy), la connectivité des PME /TPE au reste du monde… Pour renforcer ledéveloppement de compétences, le groupe a créé une académie (virtuelle/réelle). Une plateforme éducative avec des outils d’apprentissage on line et hors ligne pour permettre une meilleure assimilation des compétences techniques, commerciales et accroître l’entrepreneuriat. Ce qui implique un networking et un partage à plus grande échelle.  A titre gracieux, la formation démarre dès le mois de mars au profit de jeunes diplômés, des dirigeants,… Legéant du software compte créer des usines, des centres de R&D (avec des universités, institutions publiques…) pour participer à l’implémentation de l’initiative et le développement d’applications.
Pour  la phase du déploiement, et afin d’accroître l’adoption de dispositifs intelligents, le géant du logiciel fait jouer des synergies avec des partenaires. Microsoft compte plus de 10.000 entreprises partenaires en Afrique. Dans le même sillage, l’équipementier chinois Huawei a développé un GSM  (Huawei 4 Afrika). Il s’agit d’un terminal de dernière génération type smartphone qui plus est sous Windows 8. L’enjeu est de rendre accessible un smartphone multifonctionnel et pré-équipé d’applications conçues pour l’Afrique. Ce terminal sera d'abord lancé au Maroc, Egypte, Côte d’Ivoire, Nigeria et l’Afrique du Sud au cours de ce mois. Il sera le premier outil d’une série de dispositifs intelligents. Ses utilisateurs seront principalement des étudiants, des développeurs et des utilisateurs débutants. L’enjeu étant de développer à grande échelle une offre accessible, avec un contenu riche en applications. L’autre objectif induit consiste à améliorer la connectivité des jeunes pour qu’ils accèdent aux opportunités en ligne.
Pour optimiser l’accès à la technologie, Microsoft annonce le déploiement d’un projet pilote pour fournir une bande passante élevée, sans fil et à des prix abordables. Une démarche qui vise à maximiser les opportunités dans le commerce et ouvrir de nouvelles perspectives dans l’éducation, la santé, les prestations de services publics. L’expérience pilote a été lancée avec succès au Kenya. Baptisé «Mawingo», qui signifie  «nuage» en swahili , ce dispositif consiste à déployer des stations de base à énergie solaire avec les espaces vides «White Spaces» entre les zones de couverture des stations de télévision. Une technologie développée par Microsoft Research et dont l’objectif est de désenclaver les zones non encore électrifiées avec des coûts nettement moins élevés que la fibre optique ou les 3. Au-delà de l’initiative, cette vision devra assurer de nouveaux relais de croissance au géant du logiciel et lui garantir des millions de prescripteurs .

Small Business

 

Microsoft annonce le lancement au Maroc du programme SME (Small Business Entrepreneurship). Ce dispositif consiste à mettre en place un centre en ligne qui permettra aux PME-PMI africaines d’accéder gratuitement aux solutions, technologies et services Microsoft ainsi que ceux de ses différents partenaires. Le centre on line devra rassembler tous les services et solutions disponibles afin de permettre aux PME de ratisser plus large dans leur écosystème, développer plus vite leurs activités, leur compétitivité et les opportunités. De nouveaux débouchés tant à l’export que localement seront suivis. A ce jour,  «l’écosystème Microsoft au Maroc compte 1.200 entreprises à raison de 12 à 15 personnes par entreprise, soit un réseau de 12.000 à 15.000 personnes», précise Benmakhlouf.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc