×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Témara: Mecomar reprend la gestion des déchets

Par L'Economiste | Edition N°:3961 Le 05/02/2013 | Partager
Le groupe décroche le contrat pour 7 ans pour 36 millions de DH l’an
Les autres communes de la wilaya dans le viseur

En août dernier, Veolia Propreté s’est désengagée de la gestion des déchets, laissant les communes concernées passer à la régie provisoire, en attendant l’appel d’offres. Un départ bienvenu car les grèves qui se succédaient causaient, comme le montre cette photo, beaucoup de tort aux habitants

APRÈS le départ de Veolia Propreté, la société Mecomar a repris la gestion du service des déchets au niveau de la commune de Témara. «Sur 4 concurrents retenus, Mecomar a présenté la meilleure offre sur le plan technique et financier pour dérocher le contrat de gestion déléguée du secteur des déchets au niveau de notre commune», précise Mohamed Mellouki, maire de la ville de Témara. D’une durée de 7 ans, le contrat porte sur la collecte et l’évacuation des déchets ménagers et assimilés ainsi que le nettoiement des voies et places publiques.
Le volume de déchets à collecter au titre de ce contrat est estimé à 95.000 tonnes par an. En contrepartie de ces prestations, la commune devrait débourser à Mecomar près de 36 millions de DH TTC par an. Mais à condition de respecter les clauses du contrat. Le nouvel opérateur affiche son ambition de relever le défi avec la mobilisation des moyens nécessaires. Pour le personnel, il a maintenu les employés de Veolia avec un effectif de 250 personnes dont 5 cadres. Selon la direction de Mecomar, le parc qui sera mis en exploitation sera composé de 21 véhicules dont 9 bennes tasseuses d’une capacité de 18 m3 chacune. L’investissement prévu pour la première année d’exploitation est estimé à 20 millions de DH. Il faut rappeler que les conditions de préparation du cahier des charges avaient suscité le mécontentement de plusieurs élus qui ont pu bloquer la tenue de l’une des réunions de la session d’octobre du conseil de la ville. Par ailleurs, depuis sa création, la société Mecomar a été considérée particulièrement comme fabricant d’équipements d’assainissement solide et liquide. Mais depuis quelques années, l’opérateur a décidé de boucler la chaîne en intégrant dans ses activités la gestion des déchets. Le premier contrat a été déroché en août 2012 avec un autre partenaire  portant sur une partie de la commune de Tétouan (arrondissement Al Azhar).
Le départ de Veolia Propreté a offert une opportunité à Mecomar de se positionner au niveau des différentes communes de la wilaya de Rabat. Ainsi, il assure depuis septembre dernier, pour une durée de 6 mois, la gestion du secteur des déchets au niveau des deux arrondissements de Salé, à savoir Bettana et Hssain. Mecomar lorgne également la capitale. Il a soumissionné aussi bien pour l’appel d’offres concernant la création d’une SDL (Société de développement local) que celui de la gestion déléguée pour les deux arrondissements Hassan et Yakoub Al Mansour assurée auparavant par Veolia Propreté.

 

 

N. E. A.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc