×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Boulif: «Le Ramed avance mieux que prévu»

Par L'Economiste | Edition N°:3960 Le 04/02/2013 | Partager
Mais quelques obstacles persistent encore au niveau pratique
Le gouvernement table sur 8,5 millions de bénéficiaires au final
La solidarité, un des grands axes de l’après 2015

Najib Boulif, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance: «Au niveau des huit grands objectifs, nous avons atteint des taux qui frôlent les 95% pour certains domaines dont le secteur de la santé»

- L’Economiste: A deux ans de la date d’échéance, où en sommes-nous dans la réalisation des Objectifs du Millénaire?
- Najib Boulif:
Au niveau des huit grands objectifs, nous avons atteint des taux qui frôlent les 95% pour certains domaines dont le secteur de la santé. Dans celui-ci, le taux d’avancement de la baisse de la mortalité infantile et maternelle est de 100%. Sur ce point, nous avons dépassé largement le niveau fixé depuis 2009-2010. Quant à la scolarisation aussi, nous devions avancer à un pas de 2%. Mais nous avons fait jusqu’à 2,9% en moyenne. Dans d’autres domaines, nous sommes encore à 60%.
Il y a des objectifs sur lesquels il y a eu une saturation lors des deux dernières années. C’est le cas de tout ce qui est raccordement à l’eau potable, à l’assainissement, qui ont connu un tassement lors de l’année précédente.

 

- Vous avez parlé d’avancées au niveau du Ramed, alors que votre collègue de la Santé avance l’existence d’une série d’obstacles. N’est ce pas  contradictoire?
- Le Ramed avance mieux que prévu, en termes d’inscription et de distribution des cartes. Mais quelques obstacles persistent au niveau pratique. Par exemple les CHU ne sont pas au même niveau. Toutefois, après le projet pilote de la région Azilal, on devait être à moins d’un million de cartes en 2012. Aujourd’hui, nous avons dépassé cet objectif. Nous tablons sur 8,5 millions de personnes qui devront en bénéficier à l’échéance finale. Et nous allons, probablement, dépasser cet objectif.

- Avez-vous des propositions pour la prochaine phase des OMD?
- Nous pensons d’abord capitaliser sur ce que nous avons réalisé au niveau des grands chantiers. Nous allons également reprendre les priorités sociales du programme gouvernemental. Pour nous, le rapprochement des écarts est un élément important. Et il y a aussi cet esprit de solidarité que nous allons prioriser au niveau de l’action sociale et économique, de manière à pouvoir créer un élan dans le cadre des objectifs du millénaire. Réduction des écarts et esprit de solidarité seront le fil conducteur qui va nous guider.


Propos recueillis par Hajar Benezha

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc