×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Evénement

La Bourse s’attaque à la liquidité

Par L'Economiste | Edition N°:3960 Le 04/02/2013 | Partager
Une réforme pour réveiller la place de Casablanca
Des mesures applicables dès aujourd’hui

(Source: BVC)
Les échanges ont vraiment besoin d’un coup de fouet. La moyenne quotidienne est tombée à 131 millions de DH en 2012, soit le niveau le plus bas sur les cinq dernières années. En outre, près de la moitié des valeurs du Masi ne contribue qu’à hauteur de 2,3% aux échanges sur le marché central

L’heure d’ouverture du marché a été avancée à 9h30. Les seuils de variations ont été relevés à 10% pour les titres cotés en continu. La procédure de réservation, les pas de cotation et la quantité dévoilée minimale d’un ordre ont été également révisés. En plus de ces mesures, la Bourse va introduire à partir du 6 mars les ordres à déclenchement sur le marché. Détails

 

Elargissement des horaires de cotation
Le marché ouvrira dès aujourd’hui à 9h30 au lieu de 10h. C’est l’une des principales mesures mises en place par la Bourse pour relancer les échanges. Les investisseurs auront donc 30 minutes supplémentaires pour intervenir sur le marché. L’objectif recherché est également de rapprocher l’heure d’ouverture du marché casablancais de celle des marchés européens. Les phases de pré-clôture et de cotation au dernier cours ont été allongées de 5 minutes chacune. 

Relèvement du couloir de variation
La limite de 6% fixée pour la réservation à la hausse où à la baisse d’un titre a été relevée à 10% pour les actions cotées en continu. Cette mesure ne s’applique pas en revanche aux titres cotés au fixing. Les limites de réservation sont maintenues à 6%. Pour les sociétés qui s’introduisent nouvellement en Bourse, les seuils de variation sont fixés à 10% les cinq premières séances quel que soit le mode de cotation. Au niveau des titres de créances cotés, les variations dans un sens ou un autre sont plafonnées à 2% pour les titres cotés en pourcentage et 6% pour ceux cotés en dirhams. L’élargissement des seuils de variation est censé rendre les titres plus disponibles sur le marché. Il permettra d’effectuer des transactions sur des tranches de prix plus élargies. D’un autre côté, la mesure devrait augmenter la volatilité du marché, surtout à la veille de la publication de résultats annuels qui seraient globalement mauvais selon les prévisions des analystes.   

 

Révision de la procédure de réservation
La durée de réservation d’une valeur suite à son gel durant la séance du continu est ramenée de 10 à 5 minutes. Il s’agit de favoriser une reprise rapide de la cotation des valeurs après une réservation.

Réduction des «pas de cotation»
Pour faciliter et fluidifier les échanges, la Bourse s’est également attaquée au «pas de cotation», autrement dit l’écart minimum entre deux cotations d’une même valeur. Pour les tranches de prix inférieur à 100 DH, le pas de cotation est ramené de 2 à 1 centime de DH. Il est resté inchangé à 5 centimes pour les prix compris dans une fourchette de 100 à moins de 500 DH. Pour les prix variant entre 500 et moins de 5.000 DH, le pas de cotation est ramené de 1 DH à 10 centimes. A partir de 5.000 DH, l’écart minimum est fixé à 1 contre 10 DH précédemment. La révision des pas de cotation devrait permettre l’exécution d’un nombre important d’ordres.

 

Augmentation de la quantité dévoilée minimale d’un ordre
Dorénavant, la quantité dévoilée d’un ordre sera d’au moins 500 titres contre 100 précédemment. L’objectif recherché est d’améliorer la transparence du marché.
Ordre à déclenchement: entrée en vigueur le 6 mars
En dehors des cinq premières mesures qui seront applicables dès aujourd’hui, la Bourse va introduire sur le marché les ordres à déclenchement à partir du 6 mars. Cette mesure permettra à l’investisseur d’intervenir sur le marché dès qu’un seuil qu’il a préalablement choisi est atteint. Il pourrait se protéger mais aussi profiter d’un retournement de tendance du marché. Les ordres à déclenchement s’ajoutent aux trois types d’ordres déjà existants.

F. Fa.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc