×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

L’ONU condamne les colonies israéliennes

Par L'Economiste | Edition N°:3959 Le 01/02/2013 | Partager
Le recours devant la Cour pénale internationale envisagé
Une réunion du comité Al Qods au Maroc

Commandé par le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies, un nouveau rapport d'experts indépendants est déterminant. Il demande l'arrêt immédiat des colonisations dans les territoires palestiniens occupés et le retrait progressif de tous les colons. Le rapport évoque pour la première fois un éventuel recours devant la Cour pénale internationale. Pour ses auteurs, «un nombre important de droits de l'Homme des Palestiniens sont violés en raison de l'existence de ces colonies de peuplement». Israël a rejeté ce rapport d'experts. «Des mesures contre-productives telles que ce rapport ne feront que saper les efforts pour trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien», a affirmé le ministère israélien des Affaires étrangères. Conformément à l'article 49 de la quatrième Convention de Genève, Israël doit cesser toute activité de peuplement dans les colonies et ce sans conditions préalables. «Il doit immédiatement commencer un processus de retrait de tous les colons des territoires occupés», souligne le document dans ses recommandations. Celui-ci sera soumis le 18 mars aux 47 Etats membres permanents du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies. Il avait mandaté une mission internationale indépendante d'établissement des faits pour étudier les effets des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens.
A noter également qu’une réunion du comité Al Qods sera tenue dans les prochaines semaines au Maroc, sous la présidence du Souverain. C’est un message de soutien à la lutte des populations palestiniennes d'Al Qods qui ne manquera pas de faire pression sur le colon israélien, a affirmé l'ambassadeur de Palestine à Rabat, Ahmed Sobh. D’ailleurs, l’organisation de cette réunion a été au centre d’un appel téléphonique entre le Roi et le Président de l'Autorité nationale palestinienne, Mahmoud Abbas. Sobh a fait part de la volonté de la Palestine de tirer profit de l'expérience marocaine en matière de justice transitionnelle. Il considère qu’«une réconciliation qui n'est pas accompagnée d'une réparation du préjudice, d'une indemnisation des victimes et de paix sociale sera une réconciliation incomplète».
Par ailleurs, Israël a débloqué 100 millions de dollars correspondant à une partie des sommes dues à l'Autorité palestinienne, bloquées à la suite de l'accession de la Palestine au statut d'Etat observateur à l'ONU le 29 novembre. Mais, pour le négociateur palestinien Saëb Erakat: «le transfert de fonds, pour une fois seulement, signifie que le blocus financier et politique continue et que rien n'a changé dans la politique israélienne et dans l'approche de Netanyahu, dénonçant la poursuite du chantage d'Israël sur ce dossier».
F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc