×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Vieillissement
L’Europe risque une deuxième crise budgétaire

Par L'Economiste | Edition N°:3955 Le 28/01/2013 | Partager
Une réforme des systèmes de retraite est nécessaire
Explosion du ratio de la dette publique: +119,4% en 2050
Luxembourg, Belgique, Malte et Slovénie: les moins bien lotis

ALORS que la région Mena ne sait plus quoi faire de tous ses jeunes, le vieillissement de la population menace sévèrement les économies avancées, notamment en Europe. Dans une étude intitulée «Le coût du vieillissement: la deuxième crise budgétaire» publiée la semaine dernière, le cabinet de notation américain Fitch met en garde les pays développés contre une seconde crise budgétaire, sur le long terme. Dans son rapport, Fitch insiste sur l’importance de réformes radicales pour éviter le cataclysme. «Faute de réformes pour augmenter la productivité du travail et/ou le taux de participation dans de nombreuses économies avancées, le vieillissement de la population pourrait se traduire par le recul du PIB à long terme», ce qui mènerait à l’aggravation du déficit budgétaire, expliquent les analystes.
Le cas échéant, Fitch menace de dégrader la note de nombreux pays au cours de la prochaine décennie, «bien que la résolution de la crise actuelle reste le facteur le plus important dans la notation de nombreuses économies avancées». Et pour cause, le ratio de la dette publique sur le PIB de ces pays va «exploser». Le rapport prévoit une augmentation du ratio moyen des pays de l’Union européenne de 6,9% d’ici 2020 et de 119,4% d’ici 2050. La zone euro ne sera pas particulièrement épargnée. Ce même ratio y évoluera de manière fulgurante, grimpant jusqu’à 111,4% d’ici 2050.
En termes de model de réformes réussi du système de retraite, le rapport de Fitch cite le Portugal, l’Italie et la Grèce, qui ont réussi à neutraliser efficacement l’impact à long terme du vieillissement  sur les finances de leurs pays. Le Japon, l’Irlande et Chypre figurent aussi dans le rapport, mais en tant que mauvais élèves. Ces trois Etats seraient les plus affectés par la hausse des coûts liés au vieillissement dans les 10 prochaines années. Le Luxembourg, la Belgique, Malte et la Slovénie, eux, «risquent de subir les conséquences les plus importantes sur le très long terme». L’Allemagne, bien qu’étant actuellement l’un des pays les plus vulnérables en matière de vieillissement, reste une exception. Elle ne devrait pas en subir les conséquences au niveau budgétaire au même titre que les autres pays. 


Rime AIT EL HAJ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc