×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    France/génocide arménien: Les représailles de la Turquie

    Par L'Economiste | Edition N°:3684 Le 23/12/2011 | Partager

    Ankara a décidé de rappeler son ambassadeur et de geler sa coopération politique et militaire avec Paris. Et pour cause, les députés français ont approuvé, jeudi 22 décembre, une proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien de 1915. Cette proposition de loi punit d’un an de prison et de 45.000 euros d’amende la négation d’un génocide reconnu par la loi, comme l’est depuis 2001 en France le génocide arménien de 1915 qui a fait 1,5 million de morts, selon les Arméniens. La Turquie reconnaît que jusqu’à 500.000 Arméniens sont morts pendant des combats et leur déportation, mais non par une volonté d’extermination. Ankara a multiplié les pressions pour empêcher un examen du texte par le Parlement français, évoquant notamment l’exclusion des industriels français de marchés turcs et le gel de la coopération culturelle entre les deux pays. Pour entrer en vigueur, la proposition de loi devra aussi être adoptée par le Sénat. Ce qui pourrait prendre plusieurs mois.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc