×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Politique Internationale

    Libye: La résistance pro-Kadhafi sur le point de tomber

    Par L'Economiste | Edition N°:3625 Le 28/09/2011 | Partager
    Les forces du CNT ont investi le port de Syrte
    Le conflit pourrait prendre fin cette semaine

    LA fin du conflit libyen approche. En effet, les combattants du nouveau régime ont pris d’assaut hier le port de Syrte, l’une des dernières villes encore entre les mains des hommes de Kadhafi. Les combats dans la région natale de ce dernier se sont déroulés lundi soir et se sont poursuivis jusqu’à mardi. Attaquant à la fois par les flancs est et ouest, les soldats du Conseil national de transition (CNT) ont pu maîtriser les forces de l’ex-leader libyen qui, du coup, se sont retrouvés piégés et sans issue possible. Plusieurs résistants se sont même rendus lundi soir, déposant leurs armes et abandonnant leurs véhicules. Cependant, le centre-ville n’est pas encore maîtrisé pour autant.
    La prise du cœur de la ville ne sera pas une promenade de santé pour les hommes du nouveau régime, puisqu’ils devront combattre à mains nus les rebelles pro-Kadhafi. Mais les soldats du CNT ne sont pas démotivés pour autant car l’enjeu est de taille. En effet, le leader de la résistance serait Mouatassim Kadhafi, l’un des fils de l’ancien guide libyen. De plus, les insurgés n’affrontent pas seuls la résistance pro-Kadhafi, étant donné que les forces de l’Otan leur prêtent main forte. Les réjouissances pour le clan de la nouvelle Libye ne s’arrêtent pas là. Les forces du CNT s’apprêtent à investir Bani Walid, l’un des derniers fiefs et repère de l’ancien guide libyen, dans les prochains jours. Aussi, de violents combats à l’artillerie lourde ont eu lieu lundi soir entre les deux camps. Bien que la progression soit lente pour les forces du nouveau régime, elle semble toutefois efficace étant donné que l’affrontement final entre les deux armées est prévu pour demain. Pourtant, la résistance pro-Kadhafi demeure difficile à percer. Pour le moment, le CNT a opté pour une offensive à l’artillerie plutôt que pour des combats rapprochés. L’armée de la nouvelle Libye a essuyé de lourdes pertes ces dernières semaines en raison d’un manque de préparation. Pas moins de 30 de ses soldats ont été tués au combat. Pour les habitants des villes en question, les conséquences sont désastreuses. Près de 24.000 d’entre eux ont déjà déserté Bani Walid et environ 2.000 ont fui Syrte. Cette dernière ne serait plus alimentée en eau et en électricité, et serait privée totalement de nourriture, devenant alors une véritable ville fantôme.

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc