×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:3625 Le 28/09/2011 | Partager

    Taxe des transactions financières: Soutien de la G.-B.
    Le pays le plus réticent à la (TTF), le Royaume-Uni, pourrait soutenir l’initiative de la Commission européenne sur le futur projet de taxation des transactions financières de haute valeur. En effet, le Royaume-Uni, principal acteur des transactions financières avec l’UE, s’est refusé de dire oui à l’impôt en question, sauf si ce dernier est appliqué aux principaux centres financiers internationaux, dont celui de Hong Kong, de Shanghai, de Singapour et de New York.

    Biocarburants: Une nouvelle polémique

    Des ONG environnementales qui défendent les énergies propres ont dénoncé hier mardi cinq études scientifiques réalisées par des experts de l’Union européenne qui remettaient en question les bénéfices pour l’énergie propre que représentent les biocarburants. Ils exhortent ainsi la Commission européenne à agir pour donner plus d’importance à ces énergies. L’UE envisage d’ailleurs de porter à 17 milliards d’euros le budget pour les énergies vertes, contre 9 milliards actuellement.

    L’aide aux démunis bloquée par six pays

    Le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD), qui permet la distribution d’une aide alimentaire à environ 13 millions de bénéficiaires, est toujours bloqué par la réticence de cinq pays, dont l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et la République tchèque. Les 4/5e du budget du PEAD ont dû être bloqués en avril dernier par la Commission après une décision de la Cour de justice européenne, qui a convenu que l’achat de produits alimentaires sur les marchés, redistribués aux ONG par la suite, était illégal.

    Accord commercial Palestine/UE
    Un accord commercial entre l’Autorité palestinienne et l’Union européenne a été finalisé par le Parlement européen hier mardi, après avoir été conclu en avril dernier. Cet accord, qui devrait permettre l’exportation de produits agricoles palestiniens et de poisson vers l’UE, intervient quelques jours seulement après la demande, auprès du Conseil de sécurité, du président palestinien Mahmoud Abbas de l’adhésion de son pays à l’Organisation des Nations unies.

     

    Yémen: Retour sanglant de Saleh
    LE retour du président du Yémen Abdullah Saleh fait grimper les tensions. Son arrivée a engendré des manifestations dans la capitale Sanaa causant la mort de près de 40 personnes.
    Malgré l’accentuation des violences entre l’opposition yéménite et les soldats de la garde républicaine, Saleh a refusé de signer le plan de sortie proposé par les pays du Golfe. Le dirigeant a affirmé vouloir entamer un processus de transition démocratique qui donnera lieu à de nouvelles élections présidentielles. Or, la proposition des monarchies du Golfe consistait en la mise en place d’un gouvernement de réconciliation et prévoyait la démission de Saleh, en échange d’une totale immunité de sa personne et de sa famille. Les opposants soupçonnent ainsi le dirigeant yéménite de vouloir s’octroyer à nouveau les pleins pouvoirs par le biais d’élections anticipées.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc