×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    TangerMed
    Le plan de gestion environnementale lancé

    Par L'Economiste | Edition N°:3617 Le 16/09/2011 | Partager
    Qualité des eaux marines et des sédiments… limiter les nuisances au maximum
    La sécurité et la santé du personnel aussi concernées

    A TangerMed, tout est fait pour protéger la nature. L’autorité portuaire, TMPA, vient en effet de se doter d’un plan de gestion environnementale dans le cadre des travaux d’extension du complexe portuaire. Ce plan, présenté le 15 septembre au public, donne le détail des travaux qui seront menés pour le respect de l’environnement et la réduction des nuisances au minimum. Une opération qui, de par la nature de l’infrastructure du port TangerMed II, ne risque pas d’être très «laborieuse». La part la plus importante des travaux d’extension est à 98% gagnée sur la mer.
    Ce plan de gestion environnementale, dont le suivi est réalisé par une commission indépendante, comprenant, entre autres, un expert indépendant et le département de l’Environnement, vise ainsi à prévenir durant toute la durée des travaux toute incidence négative sur l’environnement, en application des recommandations de l’étude d’impact. Pour ce, un suivi permanent est réalisé pour s’assurer du respect des indications de ce plan.
    Ce suivi environnemental, selon la TMPA, s’intéresse à la qualité des eaux marines et des sédiments, de l’air et des émissions de gaz ainsi que l’élaboration et la mise en place par les entreprises de construction d’un «Plan environnement, sécurité, santé» pour le personnel de chantier et un programme de gestion environnementale spécifique aux entreprises de construction. Il faut noter que, dès le lancement du projet TangerMed en 2002, la dimension environnementale a été au centre des préoccupations des responsables du projet avec notamment la conduite d’études d’impact environnemental et la mise en place des mesures qui en découlent. Dès 2006, TMPA avait en effet anticipé sur les obligations légales en conduisant une évaluation des impacts environnementaux du projet et de ses infrastructures d’accès (port mais aussi autoroutes, voies ferrées...).
    A noter que les travaux d’extension du complexe portuaire ont démarré en mai 2010 pour une entrée en service prévue en 2014. D’un montant total de près de 10 milliards de DH d’investissements, ce projet portera la capacité du port à 8,5 millions de conteneurs.

    Démarches

    Les premiers contours du plan ont commencé à germer en 2008 lors du lancement des travaux d’extension du port. TMSA (aujourd’hui TMPA) avait lancé une étude d’impact environnemental, spécifique à cette nouvelle plateforme portuaire. Cette action se base sur les nouvelles procédures du Comité national des études d’impact sur l’environnement (CNEIE) qui a donné son OK en novembre de la même année. L’autorité portuaire avait aussitôt procédé à l’élaboration d’un Plan de gestion environnementale (PGE) permettant d’assurer le suivi environnemental tout au long de la durée des travaux du port TangerMed II et ce, en application des recommandations de l’étude d’impact.

    De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc