×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    OCDE: Le chômage frappe fortement les jeunes

    Par L'Economiste | Edition N°:3617 Le 16/09/2011 | Partager
    Le taux s’élève à 17,4% chez les moins de 24 ans
    Un peu plus de 44 millions de chômeurs au premier trimestre 2011
    En revanche, l’emploi est en hausse de 0,3% en zone euro

    IL faut avant tout aider les jeunes. Au premier trimestre 2011, le taux de chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans s’élevait à 17,4% dans la zone OCDE, contre 7% pour les adultes de plus de 25 ans. «S’attaquer de front au coût humain du chômage, en particulier des jeunes qui ne parviennent pas à prendre pied sur le marché du travail, doit être une priorité», c’est le mot d’ordre d’Angel Gurría, le secrétaire général de l’OCDE qui a lancé, jeudi 15 septembre à Paris, un nouveau rapport sur le chômage.
    Globalement, le chômage demeure élevé dans la zone OCDE. Les dernières projections économiques indiquent que la création d’emplois devrait rester très faible à court terme. Selon la dernière édition des Perspectives de l’emploi de l’OCDE, à la mi-2011, le nombre de chômeurs dans la zone OCDE avait diminué pour s’établir à un peu plus de 44 millions, un niveau néanmoins supérieur de plus de 13 millions aux chiffres enregistrés juste avant la crise.
    Le risque que le taux de chômage s’installe durablement à un niveau élevé s’est accru parallèlement à la forte augmentation du chômage de longue durée.
    Aux Etats-Unis, la proportion de demandeurs d’emploi, au chômage depuis plus d’un an, a triplé et atteint un niveau record de plus de 30%. Elle atteint plus de 40% en Espagne. Parmi les principales économies de l’OCDE, seule l’Allemagne a enregistré une baisse du chômage de longue durée.
    Des politiques du marché du travail efficaces peuvent faire la différence. Certains pays de l’OCDE, dont l’Australie, le Japon, la Corée et les Pays- Bas, sont parvenus à endiguer la croissance du chômage. L’Allemagne a, en fait, réduit son chômage pendant la crise. Dans les économies émergentes, l’OCDE recommande de cibler le soutien au revenu de ceux qui en ont le plus besoin et une meilleure intégration des programmes de protection sociale.
    Une bonne nouvelle! L’office européen des statistiques Eurostat a publié, jeudi 15 septembre, de bons chiffres de l’emploi. Le nombre de personnes ayant un emploi a augmenté de 0,3% dans la zone euro et de 0,2% dans l’Union européenne au deuxième trimestre 2011 par rapport au trimestre précédent. Au premier trimestre 2011, l’emploi avait progressé de 0,1% tant dans la zone euro que dans l’Union.

    F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc