×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Les Cahiers de l'Émergence

La retraite à 65 ans contre le sous-effectif des profs

Par L'Economiste | Edition N°:3616 Le 15/09/2011 | Partager
Le principe a été validé en Conseil de gouvernement
Le dispositif ciblera les professeurs universitaires, enseignants habilités et maîtres assistants

POUR stopper l’hémorragie des profs dans l’enseignement supérieur, le gouvernement joue sur deux fronts.
D’abord à la sortie. En effet, si le déficit reste incontestablement l’un des phénomènes de ces dernières années, c’est surtout en raison des départs massifs à la retraite. L’une des idées qui fait son chemin est de retarder l’âge de sortie, en faisant passer le seuil légal de 60 à 65 ans. Le principe de cette réforme a été validé en Conseil de gouvernement en attendant l’arrivée d’un décret d’application. Auprès du ministère de tutelle, l’on reste convaincu que cette mesure va contribuer à inverser la tendance. «Le départ à la retraite des enseignants supérieurs connaîtra une diminution assez importante durant les quatre années à venir», confie à L’Economiste Abdelhafid Eddebagh, secrétaire général de l’enseignement supérieur. Selon les estimations de ce département, seuls 47 professeurs universitaires partiront à la retraite au cours de cette année au lieu de 101 initialement attendus. Cette tendance à la baisse sera également enregistrée pour les deux années à venir. En effet, 31 départs sont prévus pour 2012 et 19 pour l’année d’après. La retraite à 65 ans s’appliquera aussi aux enseignants dont le nombre est estimé à près de 13.500. Le plein régime sera atteint en 2021. Le professeur Farid El Bacha est formel: « le départ volontaire d’un bon nombre d’enseignants supérieurs reste la cause principale de cette carence surtout qu’il est intervenu à un moment où les universités sont entrées dans une étape d’ouverture et de modernisation qui implique un plus grand encadrement des étudiants. Cette phase a été compromise par cet exode qui a créé une perturbation dont l’université n’est pas prête à se relever.
Ensuite, à l’entrée, il y a également le problème du nombre limité de postes budgétaires affectés au recrutement des jeunes professeurs. Là aussi le département d’Ahmed Akhchichine tente de limiter la casse, créant 1.540 postes budgétaires pour la période 2009-2011 et revalorisant ce chiffre à la hausse pour les années à venir. D’autres axes portent sur le renforcement de l’encadrement pédagogique par des vacataires et des professionnels qui contribuent notamment aux activités des filières (licence et master), ou encore la création de 50 centres d’études doctorales au sein des universités. L’idée est de contribuer à la formation des futurs enseignants-chercheurs. Sur ce point, le programme d’urgence a prévu la multiplication par 3 du nombre de doctorants formés. Ce dernier passera à près de 2.300 doctorants pour la prochaine année contre 800 en 2009.

 

Formation continue

 AFIN de renforcer les compétences des enseignants, un programme de formation continue ciblant les enseignants mais aussi l’administratif a été mis en place. Le but est d’aligner les profils sur les meilleurs standards en termes de compétences pédagogiques et de qualifications professionnelles. Ce programme permet également d’optimiser le redéploiement du personnel, en leur assurant des sessions de requalification. Une formation continue aux techniques pédagogiques sera systématiquement dispensée aux nouveaux et aux anciens enseignants. Et ce, pour une période de 30 jours étalés sur 3 mois.

 

Soumaya BENCHERKI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc