×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Casablanca/Abattage clandestin
Opération coup de poing à Derb Ghallef

Par L'Economiste | Edition N°:3610 Le 07/09/2011 | Partager
Perquisition de six locaux par la brigade criminelle
3 tonnes de viandes rouges saisies, 4 personnes arrêtées et deux autres en fuite
L’abattage et la conservation font complètement fi des normes d’hygiène

La maison prise d’assaut, hier mardi, par la brigade criminelle de la wilaya de la sûreté du Grand Casablanca et la police judiciaire de l’arrondissement d’Anfa est transformée en un véritable abattoir clandestin

On dirait une opération «antigang»! Cinq boucheries et une maison sises rue Al Maadane, connue sous le nom Zaouia, à Derb Ghallef ont été prises d’assaut, hier mardi, par la brigade criminelle de la wilaya de la sûreté du Grand Casablanca et la police judiciaire de l’arrondissement d’Anfa. Bilan: trois tonnes de viandes rouges saisies, quatre suspects arrêtés et deux autres en fuite dans ce quartier réputé pour être le plus connu des boucheries clandestines. La rue Al Maadane en compte, en effet, des dizaines.
La perquisition a eu lieu à partir de 8 heures du matin quand les éléments de la police ont surpris les présumés en flagrant délit. La maison prise d’assaut est transformée en un véritable «abattoir clandestin». Elle dispose, en rez-de-chaussée, d’un réfrigérateur en mode «off» rempli de viandes rouges, d’un bac à ordures de la commune urbaine de Maârif et d’outils d’abattage dont des tranchants et plusieurs sachets de sel. «C’est horrible! Les opérations d’abattage qui se déroulent ici font complètement fi des normes d’hygiène», a indiqué sur place un agent de la police. Et d’ajouter que «ces professionnels de l’abattage clandestin approvisionnent les bouchers de Derb Ghallef et ceux de plusieurs quartiers de Casablanca». Complètement impropre à la consommation, la viande saisie est destinée à la destruction, puisqu’elle n’a fait l’objet d’aucune inspection sanitaire.
La lutte contre l’abattage clandestin est aujourd’hui l’affaire de l’autorité locale (wilaya) qui mobilise les forces de l’ordre, notamment la police judiciaire. La dernière intervention de l’autorité en date remonte à huit mois environ. Les perquisitions ont eu lieu à Derb Ghallef, Derb Soltane, Hay Hassani et Sidi Moumen.
En 2010, 26.500 tonnes de viandes rouges sont passées par les abattoirs contre 25.000 en 2009, indique-t-on auprès du service vétérinaire de la direction provinciale de l’agriculture de Casablanca. Ce chiffre reste, malgré tout, encore timide, puisque les besoins de la métropole sont élevés et dépassent la quantité abattue selon les normes. Ce qui laisse croire que des milliers de tonnes de viandes rouges, alimentant les boucheries et même les restaurants de la métropole, sont d’origine inconnue. En tout cas, une grande quantité est fournie par les circuits de l’abattage clandestin. Un phénomène que la métropole peine à combattre définitivement.

Bouchra SABIB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc