×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Spectacle Gad El Maleh : Les places s’arrachent

Par L'Economiste | Edition N°:3608 Le 05/09/2011 | Partager
La vente en ligne a cartonné
De longues files d’attente devant les guichets
Le complexe Al Amal, spécialement aménagé pour l’occasion

Après 4 ans d’absence sur la scène marocaine, l’enfant chéri du Maroc donnera trois représentations les 14, 15 et 16 septembre. Ses fans s’arrachent les tickets sur le net et aux guichets

C’EST sans aucun doute l’évènement de la rentrée : le retour de Gad El Maleh dans son pays natal les 14, 15 et 16 septembre à Casablanca. La dernière représentation de l’humoriste marocain remonte à mars 2007 après une tournée époustouflante à Marrakech, Casablanca et Rabat. Au grand bonheur de ses fans qui se comptent par milliers, Gad El Maleh se produira au complexe Al Amal, à Casablanca. Un site d’une capacité de 3.500 places. Depuis le démarrage de la vente des billets, le 10 août, c’est le rush. Les billets s’arrachent «comme des petits pains». « Les 400 places VIP prévues pour chacune des trois dates ont été totalement écoulées pendant les deux premiers jours», affirme Redouane Bouzid, directeur d’One Air Production. Aux guichets du Mégarama (seul point de vente), les spectateurs font la queue pendant plusieurs heures. Même ceux qui ont acheté leur billet sur le site tick-et-show sont obligés de prendre leur mal en patience pour récupérer leur «sésame». Une situation qui en a mis plus d’un sur les nerfs. «Les gens ont voulu retirer leurs tickets le plutôt possible», est-il indiqué. Il faut admettre, toutefois, qu’il y a des couacs dans la gestion de la billetterie. L’agence en charge de ce volet a opté pour des horaires de travail très inconfortables: 11h - 17h du lundi au samedi pendant le mois de ramadan. Le comble est qu’une seule caissière seulement est mobilisée pour gérer toute les ventes. Résultats, des débordements à n’en plus finir devant les guichets et qui atteignaient leur paroxysme entre 15 et 17 h. Sans parler des spectateurs venus d’autres villes et qui n’ont pas vu leur tour arriver. Selon les organisateurs de l’événement, la pression sur les guichets s’est relâchée depuis le début de la semaine dernière.
Par ailleurs, plusieurs clients se sont plaints de l’absence de numérotation des places. Ce qui risque de causer des désagréments le jour des représentations. La seule consigne donnée par les organisateurs, arriver à l’avance pour prendre les meilleurs sièges. C’est pourquoi l’ouverture des portes est prévue à 19 h alors que le spectacle ne commence que deux heures plus tard… si tout cela se passe bien. Les organisateurs assurent que tout a été « réfléchi et que le public aura droit à des soirées de qualité». Ainsi, le terrain sera aménagé de façon à créer une vraie salle de spectacle avec des plans clairs et une signalétique efficace. Les travaux viennent d’être lancés et visent à couvrir la cour centrale du complexe et de la doter d’une sonorisation adéquate. Pour son public préféré, Gad El Maleh proposera un remix de son dernier show «Papa est en haut», revisité à la sauce casablancaise, sous le titre «Bidaoui». Le spectacle est produit par On Air Production, en accord avec Gilbert Coulier et KS2 Productions.

Sécurité

CONCERNANT les mesures de sécurité, le système de billetterie fonctionnera grâce à un code barre électronique qui autorise les spectateurs à accéder au secteur où se trouvent leurs sièges. Les agents de sécurité seront munis de scanners pour vérifier l’authenticité des billets et orienter les spectateurs. «Étant donné l’ampleur de l’événement, nous avons même appelés des superviseurs de sécurité étrangers, notamment Suisses, pour assister les agents locaux les soirs de spectacles», déclare Redouane Bouzid, directeur d’One Air Production.

 

A. N.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc