×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Bouskoura: L’ONCF réduit ses passages à niveau

    Par L'Economiste | Edition N°:3606 Le 30/08/2011 | Partager
    33 millions de DH pour la construction d’un pont-rail
    256 passages à supprimer entre 2005 et 2025

    L’ONCF consacre un investissement de 1,5 milliard de DH à la suppression de 256 passages à niveau à travers le réseau ferroviaire national

    UN passage à niveau en moins dans le programme national de l’ONCF. La construction d’un pont-rail à Bouskoura (province de Nouaceur) a permis de supprimer un point noir et d’atténuer, ainsi, le risque d’accidents sur ce tronçon devenu désormais plus sécurisé.
    Cet ouvrage, réalisé sur deux ans par l’Office et inauguré le 25 août dernier, permettra aussi une meilleure fluidité des déplacements urbains et périurbains. Les travaux de sa réalisation ont été financés dans le cadre d’un partenariat entre l’ONCF, la commune de Bouskoura et le Conseil régional du Grand Casablanca, pour un montant d’investissement de 33 millions de DH.
    Un programme ambitieux, il faut le reconnaître, prévoit en effet la suppression de 256 passages entre 2005 et 2025, soit la moitié du nombre que compte actuellement le réseau ferroviaire national (521 passages à niveau dont 478 non gardés). Pour sa réalisation, l’Office des chemins de fer envisage d’investir 1,5 milliard de DH cofinancé avec les wilayas, les conseils provinciaux et les communes concernées.
    Depuis 2005, près de 42% des projets ont été déjà réalisés pour un montant de 600 millions de DH. Ce qui correspond à l’élimination d’une centaine de passages à niveau, soit une moyenne d’une quinzaine de passages par an.
    Aujourd’hui, trois nouveaux projets viennent d’être lancés. Ils concernent la construction d’un pont-route (17 millions de DH) et deux autres ouvrages (15 millions de DH) à Bouskoura en remplacement de trois passages à niveau. Les travaux de deux infrastructures sont déjà entamés. «Ils enregistrent un taux d’avancement de 40% et seront mis en service à partir du 1er trimestre 2012», indique-t-on auprès de l’ONCF.
    Au niveau du Grand Casablanca, le programme vise à éliminer, en 2012, la totalité des passages existants. Pour ce faire, cinq conventions de partenariat ont été signées entre l’ONCF et les communes concernées, à savoir Aïn Harrouda, Bouskoura, Mohammedia, Ouled Saleh et Casablanca. L’objectif est de remplacer 22 passages à niveau par des ponts (8 ponts-routes, 10 ponts-rails et 4 passerelles). Le coût de réalisation de ces projets est estimé à de 200 millions de DH. D’autres axes sont concernés par la réduction à 100% des passages à niveau comme Settat-Fès et Nouaceur-Jorf.

    Conventions

    L’Office national des chemins de fer s’est engagé à supprimer 102 passages à niveau entre 2010 et 2015, soit 20 passages par an. Ils devraient être remplacés par 85 ponts et 25 passerelles. Le coût de réalisation de ce programme est estimé à 1 milliard de DH dont la moitié sera apportée par l’ONCF. Le reste est à mobiliser dans le cadre de partenariats. 30 conventions de partenariat sont ainsi envisagées. A fin 2009, 16 ont été déjà signées, sept en cours de signature et sept autres en négociations.

    Bouchra SABIB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc