×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Europe

    L’UE débloque des fonds pour la Tunisie

    Par L'Economiste | Edition N°:3602 Le 24/08/2011 | Partager
    110 millions d’euros d’aides pour la relance économique du pays
    Le soutien de la transition politique et le développement de l’emploi, principaux objectifs

    LA chute de l’ex-président tunisien Ben Ali et de la famille de sa femme, ayant eu la mainmise sur les richesses, a ralenti le développement du pays.
    Afin de palier à cette instabilité politique qui a fortement touché l’économie en Tunisie, l’Union européenne s’est engagée à débourser un montant de 110 millions d’euros pour la relance économique du pays. Deux nouveaux programmes ont donc été approuvés par les dirigeants européens, s’inscrivant dans le cadre du soutien de l’Europe à la révolution tunisienne de janvier 2011, qui s’est propagée dans la quasi-totalité du Maghreb et du Moyen-Orient, ayant donné ainsi le fameux «Printemps arabe».
    C’est un soutien au processus de transition politique et économique par l’amélioration des conditions sociales et le développement du secteur de l’emploi.
    La première tranche de l’aide s’élèvera à 90 millions d’euros. Il s’agit d’un soutien aux mesures de relance économique, récemment adoptées par le gouvernement de Tunis, pour la population la plus défavorisée. L’amélioration de la gouvernance et le développement de l’emploi sont donc les principaux objectifs de l’UE. Ces mesures seront également soutenues par des prêts de la Banque Mondiale, de la Banque Africaine de Développement et de l’Agence Française de Développement. La deuxième tranche du programme d’aide, d’un montant de 20 millions d’euros, concerne la dynamisation et l’augmentation de la compétitivité, à long terme, de l’économie tunisienne. Par ailleurs, ce partenariat étroit entre l’Union et la Tunisie a été renforcé par l’adoption des communications conjointes de la Commission européenne et de la Haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

    Amine EL HASSOUNI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc