×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    CNSS: 4.150 DH de salaire moyen déclaré

    Par L'Economiste | Edition N°:3594 Le 12/08/2011 | Partager
    79,1 milliards de dirhams de masse salariale
    Un conseil d’administration en deux temps

    Les industries manufacturières comptent 27% des salariés et 12% des entreprises affiliées à la CNSS. De même, 16% des salariés déclarés à la CNSS travaillent dans la construction et travaux publics

    Ordre du jour chargé pour les administrateurs de la CNSS qui poursuivront les travaux du conseil d’administration du mercredi 10 août la semaine prochaine. Pour l’instant, ils ont approuvé les comptes de l’exercice 2010 et se sont penchés sur des points liés à la gouvernance en procédant par exemple à la désignation des vice-présidents du conseil, soit Mohamed Tamer (CGEM) et Mohamed Alaoui (UMT).
    En 2010, la CNSS a amélioré plusieurs de ses indicateurs. La masse salariale déclarée a augmenté de 7,8% s’établissant à 79,1 milliards de dirhams contre 73,4 milliards en 2009. Ce qui représente 10% du PIB, soit le même niveau qu’en 2009 et 2008. La Caisse a également clôturé l’exercice avec 12,7 milliards de dirhams de cotisations couvertes contre 11,7 milliards en 2009. Le nombre des salariés déclarés au moins une fois a également progressé (7,3%). Il est à 2,36 millions de personnes. En affinant l’analyse, l’on remarque que la structure des salariés en termes de nombre de mois déclarés est quasi stable entre 2009 et 2010. En tout cas, 47% sont déclarés 12 mois, 79% le sont 6 mois alors que 14% des salariés sont déclarés moins de 3 mois. La moyenne des déclarations est de 9 mois pour un salaire mensuel de 4.150 dirhams. Depuis deux ans, la CNSS a mieux organisé la traque à l’évasion sociale. Elle effectue de plus en plus de contrôles dans des secteurs où des études ont été auparavant réalisées. Pour cela, elle recourt aussi aux associations professionnelles pour cerner les spécificités de certaines activités. Ce qui permet de dégager des ratios et des indicateurs sectoriels pour pouvoir déterminer les effectifs réels. Ainsi, l’année dernière, les contrôles ont permis de régulariser la situation de 72. 888 assurés (+14% par rapport à 2009). Ce qui a généré 589 millions dirhams de cotisations.
    Lors de cette cession, le conseil d’administration a également examiné le bilan des remises consenties sur les majorations des retards de paiement des cotisations. Il en ressort que 3.653 affiliés ont bénéficié de cette mesure pour une créance globale de 2,57 millions de DH.

    Khadija MASMOUDI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc