×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Meknès: Le CRI veut se mettre à l’expérience chinoise

Par L'Economiste | Edition N°:3591 Le 09/08/2011 | Partager
Objectif: développement et gouvernance des pôles économiques et des ZI
Au programme: transfert de connaissances et coopération décentralisée

«Nous avons proposé à la Chine de réaliser une zone chinoise au Maroc et Meknès a invité les Chinois à venir découvrir les richesses et le patrimoine de la région», explique Hassan Bahi, directeur du CRI de Meknès

PROFITER de l’expérience des institutions chinoises est le but du ministère de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies qui a initié dernièrement une mission à Shanghai et Pékin. Profitant à une vingtaine de hauts responsables marocains, dont à Hassan Bahi, directeur du Centre régional d’investissement (CRI-Meknès), ce voyage vise à permettre à l’équipe marocaine de prendre connaissance de l’expérience chinoise en matière de développement et de gouvernance des pôles économiques et des zones industrielles.
«Cette expérience présente une grande richesse tant par son ampleur que par sa diversité», raconte Bahi. Et d’ajouter, «les projets visités sont de grande, moyenne ou petite taille et leurs stratégies de conception et de développement sont généralement très différentes les unes des autres». «La particularité du modèle ou plutôt des modèles chinois consiste dans le fait de mettre les projets d’investissement et la création d’entreprises au cœur du dispositif». La créativité, l’innovation et la protection de l’environnement sont par ailleurs très encouragées et le pragmatisme est de rigueur. A l’ancienne rigidité de l’idéologie communiste chinoise se substitue une ouverture totale, ce qui permet de tirer les leçons des erreurs du passé ou de profiter des expériences des autres. Les exemples de Singapour, de Hongkong et de la Silicone Valley sont souvent cités comme sources d’inspiration pour les opérateurs chinois.
Pour Meknès, les possibilités de coopération sont réelles dans l’agroalimentaire, les nouvelles technologies, les énergies renouvelables et les mines. «Nous avons proposé à la Chine de réaliser une «zone chinoise» au Maroc et Meknès a invité les Chinois à venir découvrir les richesses et le patrimoine de la région et leur a proposé de participer au Siam, et leur a présenté l’Agropolis», explique Bahi. Et de poursuivre, «l’autre leçon à tirer de cette mission, c’est que la Chine, bien qu’elle continue à présenter un taux d’urbanisation encore faible (900 millions de ruraux sur une population de 1,4 milliard de personnes) est en train de procéder à la substitution progressive du modèle low cost s’appuyant sur une main-d’œuvre abondante et bon marché par une multiplicité d’expériences focalisant l’attention sur tous les facteurs de compétitivité et plus particulièrement sur le progrès technologique et l’innovation». «Là où les ressources sont limitées, la création n’a pas de limite», tel est désormais le mot d’ordre de la Chine et il va de soi que de simple concurrent des pays en voie de développement, ce pays est sur la voie de devenir un sérieux compétiteur des USA, du Japon et des pays de l’Europe de l’Ouest. Il faut noter, dit Bahi, que la Chine, le pays le plus peuplé du monde (1,4 milliard d’habitants) est en train de s’imposer aussi comme puissance économique mondiale d’envergure.
Le principal défi n’est évidemment pas de calquer à l’identique l’ensemble des caractéristiques du modèle chinois, mais d’en tirer le meilleur pour l’adapter à notre contexte.

De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc