×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Enseignement: La méthode Montessori s’installe au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:3561 Le 28/06/2011 | Partager
    Principe: l’enfant est acteur de ses apprentissages
    Objectif, ne pas faire de l’élève un assisté

    Dans la classe, il y a différents espaces, chacun dédié à un apprentissage particulier: botanique, géographie, sciences de la terre, mathématiques…

    CONNAISSEZ-VOUS les écoles Montessori ? Composé de 20.000 établissements dans le monde, le réseau Montessori s’appuie sur une pédagogie assez inédite: l’enfant est acteur de ses apprentissages. «Aidez-moi à faire seul», telle est la devise de l’école. Il peut agir librement et choisir seul son travail. Cette liberté d’actions sous-entend ordre, responsabilité et discipline, ce qui l’encourage à développer son autonomie. Désormais, les élèves marocains pourront également suivre cet enseignement avec l’ouverture d’une première école à Casablanca.
    C’est une femme médecin, psychiatre, pédagogue, anthropologue et biologiste, Maria Montessori, qui a fondé la première école au début du 20e siècle en Italie. Après de nombreuses années d’observations, elle met en place une méthode qui donne à l’enfant la possibilité de développer son potentiel dans un cadre adapté à ses besoins. L’éducation est alors envisagée comme une aide à la vie. Elle responsabilise l’enfant, tout en lui donnant confiance. En clair, ne pas faire des élèves des assistés.
    La spécificité des classes Montessori, c’est d’accueillir des enfants d’âges différents. Véritable mini société, l’ambiance sensibilise l’enfant à l’entraide plutôt qu’à la compétition.
    Et le matériel pédagogique, élaboré scientifiquement, est avant tout sensoriel. Maria Montessori a observé que les enfants absorbaient leur environnement grâce à leurs sens. C’est en manipulant et en explorant un matériel, que l’enfant assimile graduellement les concepts abstraits.
    L’erreur fait aussi partie de l’apprentissage. « L’important pour nous est d’inscrire la joie dans l’apprentissage et non pas de punir, comparer, pénaliser», indique Véronique Inacio, directrice de l’établissement.
    La méthode Montessori préconise également l’accompagnement individuel et personnalisé. La maîtresse présente individuellement le travail aux enfants afin de respecter le potentiel et le rythme de chacun. Elle est avant tout un trait d’union entre l'enfant et le matériel. Elle se doit d’observer avant d’agir afin d’éviter toute aide inutile. A noter que les maitresses sont diplômées de l’association Montessori Internationale. Les enfants bénéficieront d'une ambiance trilingue : français, arabe, anglais. Par ailleurs, l’art étant un médiateur essentiel pour développer créativité et expression de soi, des ateliers artistiques quotidiens auront lieu pendant et après le temps scolaire. L’Ecole démarre à la rentrée prochaine avec les niveaux jardin d’enfants et maternelle. Le primaire suivra par la suite.

    J. K.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc