×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

7e Salon international du Livre de Tanger
Vénus Khoury-Ghata, la femme et la mort

Par L'Economiste | Edition N°:1441 Le 21/01/2003 | Partager

C'est si étrange, une femme qui évoque la mort. Cela dérange. Elle a choisi le cynisme et l'irrationnel pour décrire les terreurs d'une guerre qui a ravagé son pays pendant 25 ans. Romancière et poète, Vénus Khoury-Ghata est née en 1937 au Liban. Elle a été, depuis sa plus tendre enfance, bercée entre deux cultures, arabe et française. Son Anthologie personnelle, une sélection de poèmes, a été publiée par Actes Sud en 1997, explore le thème de la mort, touchant l'auteur par de nombreux aspects.Ce besoin incessant de parler de la mort peut a priori paraître obsessionnel. Mais pour comprendre la prédilection de ce thème existentiel, il faut remonter dans le temps et s'arrêter dans les années 75, quand les images effroyables d'un Liban noyé dans son sang commençaient à faire le tour du monde. Les poèmes d'un «Faux Pas Du Soleil« ont été écrits dans le couloir d'un hôpital face à la salle de réanimation où son époux s'éteignait . «Le poème l'exhortait à vivre, à ne pas franchir l'inamovible barrière en l'attachant à ses objets, à ses livres, telle une chèvre à son pieu«. L'auteur, qui vit également exilée à Paris, esquisse une image ironique de son pays. La guerre civile devient chez elle une comédie humaine et un spectacle vaudevillesque. Vénus Khoury-Ghata a écrit 15 romans, parmi lesquels on peut signaler «Bayarmine«, «Vacarme pour une lune morte« (1983), «Les morts n'avaient pas d'ombres« (1984), «Mortemaison« (1986), «La maîtresse du notable« (1992) (Literaturpreis, 1995), «Les fiancées du cap Ténès« (1995), «La Maestra« (Prix Antigona, 1996). Le plus récent recueil de poèmes de Vénus Khoury-Ghata, «Elle dit«, a été publié aux Editions Balland en 1999. Elle a été nommée chevalier de la légion d'honneur en 2000, a reçu le Prix Mallarmé en 1987 pour “Monologue du mort”, le Prix Apollinaire en 1980 pour “Les Ombres et leurs cris”, et le Grand Prix de la Société des gens de lettres pour “Fables pour un peuple d'argile” en 1992. Elle a choisi la mort pour vivre. Ses romans sont devenus au fil des ans un espace habité par des cadavres qui vivent sur nos bruits, se nourrissent de l'odeur de notre pain, «boivent les vapeurs de nos sources«. Son style incarne l'apogée de fascination du genre humain pour la mort, qui s'évertue par simple obstination à inventer des conflits. La littérature féminine n'est vraiment pas ce qu'elle représente. Elle refuse toute discrimination intellectuelle, et encore moins d'être mise sous le joug réducteur du «féminisme«. L'écriture pour Vénus est l'accomplissement des sens et le dépassement de soi. Le fait de vivre en France n'a nullement influé sur son oeuvre. Ses sujets viennent des pays arabes (le Maghreb dans les fiancées du cap Ténès). Son roman “Le moine, l'Ottoman et la femme de l'argentier” paru récemment chez Actes Sud se passe en grande partie dans le Maghreb… Bref, 15 romans à travers lesquels l'auteur nous emmène dans un voyage lointain chargé d'une symbolique qui résume son background culturel ainsi bien que son appartenance à une société dont les travers ne cesseront jamais d'impressionner.


L'évocation du pain

Il dénonce les arbres qui l'arpententLes racines qui ligotent ses pas Et les soirs carnassier, qui se repaissent de sa peau.Prisonnier de sa transparenceIl dépend de la lueur d'un cierge et des contours d'un froid difficile à cerner.Le blé loqueteux n'a que faire de ses gestes Il a pénétré la terre à reculonsSourd à l'haleine oppressée des pierresEt à son sang qui criait.Son errance fixe le ramènera un jour à ce corps qui s'effrite à la seule évocation du pain.Vénus Khoury-GhataAnthologie Personnelle, Actes Sud 1997, p. 117.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc