×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Wafasalaf initie une OPR sur Crédor

Par L'Economiste | Edition N°:1851 Le 10/09/2004 | Partager

. L’offre publique de rachat vise 11,09% du capital au prix de 285 DH l’action. Maintien des deux enseignes pendant une période transitoire Un grand ensemble du crédit à la consommation naîtra du rapprochement de Wafasalaf et Crédor. La financière du groupe Attijariwafa bank et de Sofinco, société de crédit à la consommation du groupe français Crédit Agricole, avait acquis, en date du 20 juillet 2004, 1.302.192 actions, représentant 86,91% du capital de Crédor, avec l’intention de fusionner ultérieurement. L’acquisition du reliquat, quelque 11,09% du capital, répartis entre 8,16% du flottant en Bourse et 5,02% détenus par Al Wataniya, fera l’objet d’une offre publique de rachat (OPR) du 9 au 16 septembre 2004. Le prix offert est de 285,45 DH l’action, coupon attaché. C’est-à-dire que les actionnaires devront renoncer aux dividendes de l’exercice 2003.Le prix offert dans le cadre de l’OPR a servi pour l’acquisition du bloc majoritaire de Crédor. Il présente une prime offerte aux actionnaires de 9,5% par rapport à la moyenne des prix obtenus par les différentes méthodes de valorisation retenues.Le montant de l’acquisition de 100% du capital s’élève à 428 millions de DH et sera financé par une augmentation de capital de Wafasalaf à hauteur de 75 millions de DH, une dette subordonnée d’environ 200 millions de DH et les cash-flows propres disponibles à fin 2004. Les actionnaires de Wafasalaf se sont engagés à procéder à une augmentation de capital pour le financement de cette OPR.Wafasalaf compte demander la radiation de la valeur Crédor de la cote boursière de Casablanca lorsqu’elle aura atteint 100% du capital. Les porteurs de parts de Crédor auront jusqu’au 16 septembre pour apporter leurs titres à l’OPR. Au-delà de cette date, Wafasalaf prévoit l’acquisition des actions non apportées à cette offre au même cours.Cette fusion des deux financières s’inscrit dans le cadre du renforcement du partenariat entre le groupe Attijariwafa bank et Crédit Agricole dans le domaine du crédit à la consommation. Comme elle répond à une volonté commune des deux groupes bancaires de positionner le nouvel ensemble en tant qu’acteur majeur du secteur. Le groupe Attijariwafa bank qui contrôle 65,44% de Wafasalaf prévoit une période de transition où seront maintenues les deux entités juridiques dans la configuration actuelle. Cela pour préparer le rapprochement entre les deux entités sur les plans financier, opérationnel et social. Mais aussi pour mener une étude de marché concernant la future identité du nouvel opérateur Wafasalaf/Crédor. Les résultats de l’étude de notoriété en cours devraient décider Attijariwafa bank d’adopter une nouvelle enseigne ou maintenir les identités actuelles. Le groupe projette de procéder en fin d’année à la fusion légale des deux entités, sous réserve toutefois de l’accord des autorités monétaires. B. E. Y.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc