×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Vivendi: Les télécoms, pôle champion

Par L'Economiste | Edition N°:1762 Le 06/05/2004 | Partager

. Hausse du chiffre d’affaires de Maroc Telecom au premier trimestreLe groupe Vivendi Universal (VU) a publié hier mercredi un chiffre d’affaires de 5,973 milliards d’euros pour le premier trimestre 2004, en baisse de 4% sur un an (6,232 milliards d’euros), mais avec un périmètre plus restreint après une série de cessions en 2003 dans les médias.Ce chiffre reste supérieur aux attentes.Par grands pôles d’activité, le pôle télécoms, qui regroupe l’entité SFR Cegetel (téléphonie fixe et mobile en France) et Maroc Telecom, poursuit sa croissance, affichant une hausse de 14% de son chiffre d’affaires à 2,434 milliards d’euros.Le chiffre d’affaires de l’opérateur Maroc Telecom s’élève à 376 millions d’euros, en hausse de 5% par rapport au premier trimestre 2003. En détail, le chiffre d’affaires de la téléphonie mobile a augmenté de 11%. Cette bonne performance tient pour l’essentiel à l’augmentation des appels passés par les clients des services prépayés et postpayés, à une progression des ventes GSM et à un chiffre d’affaires des communications en roaming élevé grâce à une hausse des appels en provenance du fixe. Le chiffre d’affaires de la téléphonie fixe a augmenté de 1% en raison d’un nombre élevé d’appels sortants dû principalement à une base clients plus élevée et d’un bon chiffre d’affaires de l’entrant international, accompagné d’une hausse des communications internationales, malgré la perte du trafic international de Méditel. Le chiffre d’affaires de SFR Cegetel a augmenté de 16% à 2,058 milliards d’euros, surtout grâce à la téléphonie mobile (SFR), avec 1,755 milliard de chiffre d’affaires.Les médias, l’autre grand pôle d’activités, ont vu leur chiffre d’affaires reculer de 9% à 3,471 milliards d’euros. Cette division regroupe les activités de Canal+, Universal Music Group (UMG), Vivendi Universal Games (VUG) et Vivendi Universal Entertainment (VUE).Le groupe n’a pas donné de perspectives mais il avait déjà indiqué le 20 avril dernier qu’il maintenait ses prévisions, à la suite de rumeurs de marché faisant état d’un abaissement probable de ses objectifs.VU vise notamment une très forte croissance du résultat net ajusté et un endettement financier inférieur à 5 milliards d’euros, après 11,6 milliards d’euros en 2003. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc