×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

US Airways contrainte à une seconde faillite

Par L'Economiste | Edition N°:1853 Le 14/09/2004 | Partager

. Suite au refus de ses pilotes d’endosser de nouvelles concessions financièresLa compagnie aérienne américaine US Airways, incapable de surmonter ses difficultés financières, a eu recours pour la deuxième fois de son histoire, à la protection de la loi américaine sur les faillites.Le refus, ce week-end, des 3.300 pilotes de l’entreprise d’endosser de nouvelles concessions financières, a contraint la direction de la septième compagnie américaine à l’ultime recours pour tenter de survivre.«Puisque nous n’avons pas obtenu de nouveaux accords sur l’emploi nécessaires au succès de notre plan de transformation, nous devons préserver les ressources en numéraire de la compagnie nécessaires pour la mise en oeuvre du plan», a expliqué le PDG Bruce Lakefield.La décision est «difficile mais nécessaire pour mener à bien ce processus avec l’aide du tribunal», a-t-il ajouté.Comme lors de la précédente démarche le 12 août 2002, US Airways, qui compte près de 28.000 employés, a déposé sa demande auprès du tribunal des faillites d’Alexandria (Virginie), près de Washington, où elle a son siège social.Une nouvelle faillite permet à la compagnie de surseoir à ses échéances et  dettes et de discuter avec le tribunal des faillites d’un plan de sauvetage.Les raisons des difficultés d’US Airways sont multiples, comme l’a expliqué son PDG: «Le succès croissant des compagnies à bas prix, la flambée des prix du kérosène et la demande du public pour des tarifs plus bas et plus simples exigent de la compagnie d’établir une structure des coûts» toujours plus compétitive.L’une de ces «Low Cost Companies», les seules à réussir dans un contexte de plus en plus féroce, Southwest, avait porté un coup de grâce à US Airways en lançant de nouvelles liaisons à partir de Philadelphie (nord-est). Southwest propose des vols internes aux Etats-Unis à partir de 29 dollars depuis cette ville, pourtant un fief de US Airways, soit un tarif intenable pour les grandes compagnies. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc