×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Somaca se positionne sur le marché de l’export

Par L'Economiste | Edition N°:1864 Le 29/09/2004 | Partager

. L’Europe de l’Ouest, un marché potentiel pour la commercialisation de la Logan. Les accords avec la Jordanie, la Tunisie et l’Egypte pourraient doper les ventesLA Logan sera commercialisée en Europe de l’Ouest. Inattendue, la nouvelle semble avoir mis du baume au cœur auprès des sites de production concernés par le projet Logan. Parmi eux, la Somaca. Cette unité d’assemblage de voitures trouve cette décision stratégique du constructeur comme étant rassurante, «car elle permettra de mettre en confiance les pays en voie de développement qui avaient émis des réserves sur le succès de la Logan». A présent, même les Français et les Allemands sont intéressés par ce type de voiture. Un basculement dans les attentes de la clientèle européenne qui opte désormais pour une gamme différente. C’est ce qu’a compris Renault qui s’apprête «à révolutionner le monde de l’automobile avec une voiture à 5.000 euros», selon des observateurs européens. Ainsi, le constructeur français va tenter d’imposer une nouvelle logique, inverse cette fois-ci, celle d’un véhicule «dépouillé», mais moins cher. Une démarche originale qui semble suivre l’évolution des comportements. Pour la Somaca, le planning du lancement en juillet 2005 est maintenu. «En fonction de la demande, nous envisageons de commercialiser des versions équipées d’airbags, volant assisté… », souligne Mahamed Rayad, DG de Somaca. Mais pour des considérations d’accessibilité, les versions de moyenne gamme seront dominantes. Parmi les lots assemblés au Maroc, une bonne partie sera destinée à l’export, notamment vers des pays arabes signataires de l’accord quadrilatéral avec le Maroc (Egypte, Jordanie, Tunisie). Dans un premier temps, c’est principalement vers ces pays que l’export sera envisagé, souligne Mohamed Rayad, DG de la Somaca, car «nous bénéficierons d’une exonération sur les droits et taxes», ajoute-t-il. Pour l’heure, l’accord quadrilatéral est en phase de ratification par les Parlements respectifs des pays concernés. Le marché algérien peut à son tour importer de grandes quantités de la Logan puisque le véhicule correspond aux besoins de ce marché qui connaît une explosion ces derniers temps en termes d’acquisition de véhicules neufs. Et ce, compte tenu de l’excédent budgétaire réalisé suite à la flambée des produits pétroliers. Mais encore faut-il que le voisin de l’Est adopte une volonté politique favorable à l’achat de voitures en provenance du Maroc. Ce qui est peu probable! Au total, la Somaca devra commercialiser 30.000 véhicules, voire au-delà, 45.000 par an dont 15.000 pour le marché local. . Nouvelles perspectives et potentiel de développementLa nouvelle décision d’étendre la commercialisation en Europe de l’Ouest devra ouvrir de nouvelles perspectives et un potentiel de développement aux sites de production de la Logan. Mais c’est surtout la Roumanie qui devra en profiter davantage, puisqu’elle est censée approvisionner ces nouveaux marchés à fort potentiel de motorisation. La Somaca pourrait éventuellement concurrencer la Roumanie eu égard à la proximité avec la France. Mais les chances restent minimes, compte tenu de la capacité de production et du coût du transport. Car le site de Casablanca n’est pas assez intégré, comparé à celui de Piteste. Or, les marchés européens cherchent la voiture là où il y a de la capacité. «Le site roumain dispose de plusieurs atouts sur le plan des coûts de facteur, notamment les salaires, la main-d’œuvre ou encore l’énergie», précise le DG de la Somaca. Pour preuve, la salaire minimum est de 70 euros en Roumanie, ajoute-t-il. Mais, le Maroc peut revoir ses capacités, souligne le management de Somaca. Pour y arriver, l’entreprise table sur la compétitivité sur tous les plans, mais aussi un effort en termes de maximisation de l’intégration locale. Pour l’heure, l’intégration tourne autour de 20 à 25%. L’objectif est d’arriver à 35% de pièces locales pour plus de valeur ajoutée, estime un professionnel. Toutefois, quelques réserves sont émises quant au potentiel à l’export de la Logan à partir du Maroc. D’aucuns trouvent les prévisions un peu «surdimensionnées» eu égard à la complexité du processus d’assemblage (importation de lots, assemblage et réexportation…). Une démarche pénalisante. Pour pallier ce type d’incidences, des efforts ont été entrepris par la Somaca. «Ils se déclinent par de nouvelles stratégies en termes d’emballage et des lots pour plus de synergie», souligne le DG. Et d’ajouter que «plus nous créerons de la valeur ajoutée, mieux nous serons sur le plan de la compétitivité».


Franc succès en Roumanie

Selon Renault Maroc, Dacia Logan vient d’être commercialisée avec un grand succès en Roumanie, où 11 000 précommandes ont été enregistrées cet été. De plus, quelque 2.250 commandes supplémentaires ont été prises entre le 9 septembre, date officielle de commercialisation de la voiture, et le 13 septembre, à l’issue des journées portes ouvertes organisées dans le réseau commercial. Conformément aux objectifs du projet, Logan sera lancée ensuite sur les marchés d’Europe centrale et orientale, au Moyen-orient et en Afrique du nord entre octobre 2004 et fin 2005, ainsi qu’en Turquie en novembre 2004. Outre le Maroc, le déploiement international hors d’Europe occidentale porte au total sur 35 pays et prévoit par ailleurs l’assemblage de Logan en Russie, en Colombie et en Iran. Ce déploiement international reste la priorité du groupe, souligne-t-on auprès du constructeur.Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc